Une gale bovine associée à Psoroptes ovis Cas pratique

Une gale bovine associée à Psoroptes ovis
Cas clinique expliquant la mise en évidence du parasite de la gale bovine et la thérapeutique associée. (pdf)
№ 20899 | 1,900 mots | 7 sources | 2010
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le problème concerne un troupeau de race blanc bleu belge, régulièrement touché par une gale récidivante, et ce quelque soit l'âge des animaux (adultes, jeunes, et veaux de plus de deux mois). Des lésions cutanées apparaissent essentiellement pendant l'hiver, quand les animaux sont rentrés. Le veau 1612 est le plus atteint, les lésions couvrent la quasi-totalité de sa surface corporelle c'est pourquoi nous nous intéresserons tout particulièrement à ce cas. D'habitude, deux traitements au sarnacuran®, à l'entrée et à la sortie de la pâture, 3 fois à une semaine d'intervalle permettent de contenir les lésions. Mais cette année cela n'a pas suffit.

1-Examen clinique
2-Diagnostic différentiel
3-Examen complémentaire
4-Diagnostic et pronostic
5-Traitement
6-Réévaluation et issue finale
7-Prophylaxie
8-Discussion

Extrait du document:

Le raclage cutané a permis de confirmer la présence de Psoroptes ovis. Cette pathologie est relativement grave chez les bovins puisqu'elle peut atteindre fortement l'état général de l'animal, et induire d'importantes complications suite à une dépression du système immunitaire. D'un point de vue économique, les productions seront en baisse et le coût du traitement sera relativement élevé. De plus face à la grande contagiosité du parasite, des mesures de troupeau doivent être prises.

Commentaires