"L'albatros" de Charles Baudelaire Commentaire Composé by fannyacade

"L'albatros" de Charles Baudelaire
Commentaire composé portant sur un poème de Charles Baudelaire, tiré du recueil Les Fleurs du Mal qui présente la dimension allégorique de ce poème.
№ 3955 | 900 mots | 0 sources | 2008
Publié le févr. 27, 2008 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Il s’agit d’un poème isométrique, en alexandrins, composé de quatre quatrains. Cette mesure convient parfaitement au sujet dont traite Baudelaire : la grandeur de l’Albatros.
Ce commentaire présente de prime abord, un mimétisme de l’écriture par rapport à son contenu.
Cette étude s’attache tout d’abord à la figure de l’albatros, puis à celle des marins, pour en venir enfin à la dimension métaphorique et allégorique.

I. Les attributs de l’oiseau

II. La description des marins

III. La comparaison du poète à l’albatros

Extrait du document:

De par le titre, « L’albatros », Baudelaire pose les jalons de l’importance que détiendra l’oiseau dans son poème. Ce sera lui le héros, le centre autour duquel tourneront les propos de l’auteur.
L’albatros est donc mis d’ores et déjà en valeur par le titre. Puis deux points de vues sur cet oiselai vont se profiler tout au long du texte : celui du Poète, et celui des marins. Celui du poète est élogieux, laudatif totalement opposé à celui des marins qui est au contraire, péjoratif et négatif.
Attardons nous tout d’abord sur le point de vue du poète. Celui insiste sur la beauté majestueuse de l’albatros, sur sa puissance. Le groupe nominal « vastes oiseaux des mers » insiste sur la grandeur de ceux-ci. L'adjectif épithète « indolent » souligne la puissance de l’oiseau, qui ne craint rien, qui n’a pas peur et qui brave les dangers avec courage. « si beau », marque la supériorité de l'oiseau sur la hommes, ici, il y a une volonté d’intensité avec l’adverbe « si »...

Commentaires