"L'albatros" de Charles Baudelaire Commentaire Composé by samzebest6

"L'albatros" de Charles Baudelaire
Commentaire composé portant sur ce poème de Baudelaire extrait du recueil "Les Fleurs du mal". L'albatros traduit chez Baudelaire la conscience d'être différent des autres.
№ 4020 | 1,425 mots | 0 sources | 2008
Publié le mars 02, 2008 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce poème est extrait de "Spleen et idéal", deuxième partie du recueil "Les Fleurs du mal". Cette partie évoque l'homme déchiré entre l'aspiration à l'élévation et l'attirance pour la chute, déchirement à l'origine de l'envie nommé spleen, indissociable de la condition humaine et qui finit par triompher.
Baudelaire a recours à une image très suggestive pour dépeindre sa propre condition dans une société qui l'ignore complètement. L'image de l'albatros capturé évoque l'idée d'un être totalement étranger au monde qui l'entoure.
Baudelaire fait partie de la génération des poètes maudits, c'est-à-dire non compris par les gens de son époque.
Les trois premières strophes concernent l'albatros tandis que la dernière est dédiée au poète.

I. Lecture

II. Etude du texte

1/ La parabole du poète oiseau
A) Une double analogie
B) L'élévation

2/ Un univers soumis à de fortes tensions
A) Le jeu des antithèses
B) Le jeu sur les sonorités
C) Le mouvement des phrases

3/ Les symboles d'une chute
A) Une image symbolique
B) La portée des images

Extrait du document:

Ce poème est fondé sur une double comparaison. L'albatros est personnifié étant donné que le poète est comparé à l'oiseau. Grâce à un réseau de personnification, les trois premières strophes comparent l'albatros à un roi déchu (" roi " vers 6), à un voyageur ailé tombé du ciel. La quatrième strophe explicite le symbole en faisant du poète, par une comparaison et une métaphore hyperbolique, un " prince des nuées " (vers 13) aux " ailes de géant " (vers 16). Exilé parmi les hommes, la vie de l'albatros apparaît donc comme une parabole qui définit l'existence du poète. Le poète et l'albatros sont associés dans la dernière strophe et cette association oblige à une réinterprétation : le voyageur ailé devient le poète, les hommes d'équipage : la foule et les planches : le théâtre social.
  • Commentaire composé portant sur ce poème extrait des "Fleurs du Mal" de Baudelaire, montrant que le poète est un médiateur entre les hommes et la nature.
    № 4008 | 1,395 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire composé d'un poème extrait des "Petits poèmes en prose, ou Spleen de Paris", en quatres parties, dans lequel Baudelaire nous invite a profiter pleinement de la vie.
    № 12288 | 2,220 mots | 0 sources | 2009 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire composé portant sur un poème de Charles Baudelaire, tiré du recueil Les Fleurs du Mal qui présente la dimension allégorique de ce poème.
    № 3955 | 900 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires