"Race et histoire" de Claude Lévi-Strauss Commentaire de Texte

"Race et histoire" de Claude Lévi-Strauss
Commentaire de texte sur le court essai de "Race et Histoire" de Claude Lévi-Strauss, qui porte sur le racisme une réflexion nouvelle sur la culture occidentale, le sens de la civilisation et le caractère aléatoire du temps historique.
№ 14054 | 1,520 mots | 0 sources | 2010
Publié le mars 11, 2010 in Philosophie , Anthropologie , Sociologie
4,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En 1952, l'Unesco publia une série de brochures consacrées au problème du racisme dans le monde. Parmi celles-ci, Claude Lévi-Strauss rédigeai, Race et Histoire.
En 1958, il est élu professeur au Collège de France, à la chaire d'anthropologie sociale qu'avait occupée Marcel Mauss, poste qu'il quitte en 1982 lors de son départ à la retraite. En 1961, Il fonde avec Emile Benveniste et Pierre Gourou la revue L'Homme qui s'ouvre aux multiples courants de l'ethnologie et de l'anthropologie. Il est ensuite élu à l'Académie française en 1973.
L'œuvre et l'enseignement de Lévi-Strauss, outre leur influence à l'étranger, ont, en France, grandement contribué à susciter un nouvel essor de la recherche anthropologique et de l'ethnologie de terrain.

Extrait du document:

Dans un premier temps il est essentiel, de faire comme le fait Lévi-Strauss, la distinction entre race et culture.
Une race est un regroupement en catégories des hommes grâce à des « circonstances géographiques, historiques et sociologiques » et non pas à des aptitudes distinctes liées à des constitutions anatomiques et psychologiques différentes comme le prétend l'opinion commune.
Une culture née de la diversité des civilisations et des sociétés du fait d'une véritable « diversité intellectuelle, esthétique, sociologique » qui n'est pas liée à la diversité biologique des individus. C'est l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou d'un groupe social.

Commentaires