Faut-il accorder des droits à la nature et aux animaux ? Dissertation

Faut-il accorder des droits à la nature et aux animaux ?
Dissertation se demandant si, dans notre société moderne, toutes les catégories de la population doivent avoir les mêmes droits.
№ 26202 | 1,650 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le sept. 10, 2011 in Philosophie , Droit , Vétérinaire
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce genre de questions inscrit dans le projet libéral qui est celui de nos sociétés occidentales. En effet, ce projet libéral se définit comme une dynamique juridico-politique visant à étendre chaque jour davantage les droits attribués aux différents groupes de la société et à leur donner accès au statut de sujet de droit. Cette dynamique a connu beaucoup de péripéties. On en connaît les étapes principales. L'histoire de l'accès au droit de vote et tous les droits liés à l'insertion civile, au progrès économique en sont des exemples frappants. Les droits sont-ils pris dans une logique de constante avancée ? Après le statut de sujet de droit accordé aux colonisés, aux noirs, aux femmes, celui-ci va-t-il et doit-il s'étendre à d'autres catégories de la population, voir aux animaux et à la nature ?

Extrait du document:

Le chemin de pensée des ultras démocrates est qu'à chaque génération, le même argument est remis encore et encore sur la table. Avec la raison vient l'intelligence, le langage, la communicabilité, la sociabilité. Les écologistes radicaux de la « deep écology » développent de puissants arguments. D'abord, pourquoi le critère de la raison est-il le critère qui définit le sujet de droit ? Et peut-on réellement, même en prenant ce critère, établir un partage aussi radical entre l'homme et l'animal ?

Commentaires