L'histoire du terrorisme Dissertation by DDC

L'histoire du terrorisme
Dissertation sur les variables et les constantes du terrorisme du Ier au XXIème siècle.
№ 29690 | 3,795 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le mai 17, 2013 in Histoire , Sciences Politiques , Criminologie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au cours de l'histoire, le pouvoir s'est, la plupart du temps, exercé par la terreur, c'est-à-dire par la crainte inspirée. Toutes les sociétés despotiques étaient fondées sur la peur comme le furent plus récemment les régimes totalitaires.
« Terrere », en latin, signifiait « faire trembler ». Le premier empire au monde, celui de Sargon, en Mésopotamie, était fondé sur la terreur. Introduite par la violence guerrière, al terreur, en temps de paix, reste l'instrument de la servitude, le garant de la soumission.
Le terme de terreur désigne aussi la terreur d'Etat durant la Révolution française, même si ce phénomène a été constant avant, et après cet évènement.
Le concept de terrorisme dans son usage moderne est plus communément associé à un certain type d'actions violentes, perpétrées par des individus ou des groupes plutôt que par des Etats et qui se produisent plutôt en temps de paix que lors d'une guerre conventionnelle.

1. De l'anarchisme au terrorisme d'Etat (de la fin du 19ème à la fin du 20ème siècle)
2. Le terrorisme religieux, des années 1960 à nos jours

Extrait du document:

Née au début des années 1970, la mouvance jihadiste s'est appuyée sur une idéologie aux racines anciennes. Celle-ci est l'aboutissement d'une école de pensée fondamentaliste, basée sur une vision mythifiée de l'islam. Cette mouvance a été utilisée à partir de la fin des années 1970 par une nouvelle génération d'islamistes radicaux, pour justifier le passage à une violence politique transnationale, considérée comme le seul mode d'action possible pour restaurer le califat (symbiose du politique et du religieux) et réunifier l'oumma (communauté musulmane).
Il faut savoir que le jihâd par l'épée, ou jihad armé n'est qu'une forme de jihâd. Etymologiquement signifiant « effort », Il y a aussi le djihad par le cœur ou le djihad par la main par exemple. En ce sens ce serait plus une lutte spirituelle. S'instruire est un jihâd, prôner le bon comportement est un jihâd aussi.

Commentaires