L'investissement et la demande Dissertation by fabdf

L'investissement et la demande
Dissertation d'économie qui pose la question de savoir si la faiblesse de l’investissement en Europe s’explique essentiellement par une insuffisance de la demande.
№ 2857 | 3,790 mots | 0 sources | 2007
Publié le janv. 26, 2008 in Économie , Sciences Politiques
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce document tente de démontrer que l’investissement dépend à la fois des conditions de l’offre et de la demande.
Ainsi, pour relancer l’investissement, il faut trouver un modèle assurant la croissance conjointe des salaires et des profits.

I. Pour les libéraux, la faiblesse de l’investissement ne s’explique par la faiblesse de la demande de biens et services, mais par les effets pervers générés par les politiques keynésiennes

A. L’échec des politiques keynésiennes de relance
1. Constat
2. Explications : la loi de Say

B. Pour les libéraux , il faut s’intéresser aux conditions de l’offre
1. Le financement de l’investissement
a. Le rôle du taux d’intérêt réel
b. Le rôle du profit
2. Le rôle de la rentabilité économique

II. Mais l’absence de reprise durable de l’investissement depuis le début des années 80, remet d’actualité l’analyse keynésienne : la demande de biens et services est le facteur essentiel de l’investissement

A. Les effets pervers des politiques visant à restaurer les profits des entreprises
1. Constat
2. Explications

B. La demande reste essentielle pour inciter à l’investissement d’après l’analyse keynésienne
1. Présentation de l’analyse keynésienne de l’investissement
2. Vérification empirique
3. Un cercle vertueux demande-investissement

III. Comment assurer une reprise durable de l’investissement ?

A. Un problème insoluble ?
B. En apparence seulement
1. La régulation fordiste...
2. ...n’est plus adaptée au contexte économique et social actuel
a. Les changements dans la consommation
b. Les changements dans le mode de production
3. Il faut donc passer à une économie de la connaissance





Extrait du document:

L’analyse néo-classique met en évidence le rôle déterminant du taux d’intérêt réel (taux d’intérêt nominal – taux d’inflation) sur l’investissement.
L’objectif de l’entreprise est de faire un profit maximum : elle adopte un calcul à la marge en comparant ce que lui rapporte une unité supplémentaire de capital investi (la productivité marginale) avec ce que lui coûte cette unité supplémentaire (le taux d’intérêt réel). Tant que la productivité marginale est supérieure au taux d’intérêt réel, elle investit : l’investissement qui assure le maximum de profit est celui qui égalise productivité marginale et taux d’intérêt réel.
Or, d’après la loi des rendements décroissants, plus le stock de capital augmente, plus la productivité marginale du capital diminue. Pour investir davantage, le taux d’intérêt réel doit chuter. L'investissement est donc une fonction décroissante du taux d’intérêt réel.
Si les ménages n’épargnent pas suffisamment, (en particulier à cause d’une politique monétaire trop expansive), l’économie connaît une pénurie d’épargne qui va entraîner une forte hausse du taux d’intérêt réel, dissuadant les entreprises d’investir.
  • Étude d'un cas pratique de droit qui analyse les points de contact entre l'ordre juridique français et les ordres juridiques cambodgien, en utilisant les règles de droit international privé.
    № 12022 | 5,125 mots | 2 sources | 2009 | détails
    12,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé se demandant en quoi "l'arbre, le maire et la médiathèque", film d'Éric Rohmer, est un film polémique car il porte essentiellement sur la ruralité politique et la disparition des espaces verts.
    № 30202 | 1,525 mots | 0 sources | 2009 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation d'économie portant sur une analyse des liens entre "demande" et "investissement".
    № 4540 | 1,550 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires