La Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen Dissertation by Luciole78

La Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen
Dissertation juridique qui montre en quoi la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen représente la lutte contre l'Ancien Régime et pose les bases d'une société nouvelle.
№ 1688 | 1,070 mots | 2 sources | 2007
Publié le nov. 11, 2007 in Droit
4,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen du 26 aout 1789, on voit se profiler les points généraux qui seront abordés dans la Constitution du 3 septembre 1791, première Constitution française, qui met définitivement fin à la gestion de l’Etat telle qu’elle était pratiquée sous l’Ancien Régime.

I- La lutte contre l’Ancien Régime

A. Les fondements théoriques de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen
B. Le contenu de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen

II- Les bases d’une nouvelle société et d’une nouvelle organisation politique

A. La portée universelle de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen
B. Les changements apportés par la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen

Extrait du document:

La Déclaration marque tout d’abord la fin de la monarchie absolue en France, notamment avec l’article 3 : « Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. ». Cet article affirme qu’aucun être humain ne peut posséder un droit divin de diriger la France. Nous voyons donc bien ici une remise en cause radicale de l’Ancien Régime, sous lequel le roi tenait tous ses pouvoirs de Dieu. C’est à la Nation que doit appartenir le pouvoir de gérer le pays, et non à un groupe restreint de privilégiés. Des articles, tels que les articles 6, 7 ou 8 (« nul ne peut être puni qu’en vertu d’une Loi établie et promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée. »), soulignent que les citoyens ne seront plus soumis à l’arbitraire royal, mais disposeront de droits à faire valoir pour sauvegarder leur liberté. Ces droits sont une nouveauté pour l’époque, ce sont les droits que nous appelons aujourd’hui des droits fondamentaux. La Déclaration décrit donc des principes d’organisation politique qui doivent être entendus comme étant un changement du système de l’Ancien Régime : ils mettent en avant la participation des citoyens, de la Nation, aux affaires de l’Etat. C’est la souveraineté monarchique qui est remplacée par la souveraineté nationale.

Commentaires