La vertu s'enseigne-t-elle ? Dissertation

La vertu s'enseigne-t-elle ?
Dissertation de philosophie sur la difficulté à définir la notion de vertu et son apprentissage.
№ 13858 | 1,850 mots | 0 sources | 2009
Publié le mars 01, 2010 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les anciens accordaient une importance fondamentale à l'éducation morale en vue du développement de la vertu qu'il définissaient comme l'honnêteté, le courage, la fidélité et la pudeur. Mais connaissons-nous une définition claire de la vertu ? La vertu ne consiste pas dans une sorte d'application générale du conformisme, c'est une force morale de la volonté d'un homme pour l'accomplissement de son devoir, lequel est déterminé par sa propre raison législatrice. Comment peut-on enseigner la vertu si elle est exercée par sa propre raison législatrice ? Comment quelqu'un d'extérieur peut-il nous enseigner ce qu'est la vérité? La vertu est-t-elle enseignable ? ou est-elle innée ou faut-il la cultiver par l'exercice ou par l'apprentissage ?

Extrait du document:

Le caractère moral se forme dans l'application conscient de la volonté à la conduite, la vertu ne pas laissait un pur artifice, d'un conditionnement ou d'une idée pure. La vertu appartient au domaine de l'action et comporte un choix réfléchi. C'est une condition pour une vie heureuse. D'ailleurs, Aristote différencie deux types de vertu. Il y a la vertu intellectuelle qui provient en grande partie de l'instruction pour se manifester et développer mais aussi elle exige de la pratique et du temps. Elle est à la fois intelligence, sagesse et prudence. Et il y a la vertu morale qui est la fille des bonnes habitudes, c'est-à-dire diriger ses actions vers le bien grâce à l'exercice et l'habitude. Elle est à la fois courage, tempérance et magnanimité, portant la grandeur sans être prétentieuse.

Commentaires