Que vaut l’opposition du travail manuel et du travail intellectuel ? Dissertation by constanz

Que vaut l’opposition du travail manuel et du travail intellectuel ?
Dissertation qui analyse la légitimité et l'intérêt de l'opposition entre les métiers manuels et les métiers intellectuels.
№ 6532 | 1,050 mots | 2 sources | 2007
Publié le juin 18, 2008 in Ressources Humaines , Philosophie
4,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’opposition entre travail manuel et travail intellectuel est due à une différence dans les moyens de production et dans la nature de la production. Cependant il ne s’agit pas là d’une opposition nette. Leur opposition est liée à une interdépendance : ni le travail manuel ni le travail intellectuel ne peuvent s’accomplir l’un sans l’autre.

1. Qu’est ce que le travail ?
a. Le travail manuel désigne un travail accompli par les mains
b. Le travail intellectuel désigne un travail accompli par le cerveau

2. La différentiation est principalement basée sur les moyens de production

3. Cette opposition a-t-elle lieu d’être ?

Extrait du document:

Qu’est ce que le travail ? Il s’agit d’une activité aboutissant à une production utile à l’homme. Le travail est une activité humaine. L’abeille qui butine une fleur ne travaille pas dans le sens où elle ne fait qu’obéir à ses instincts. Or le travail implique une réflexion, une conscience de sa finalité qui en font une activité typiquement humaine. Le travail implique également une part de fatigue et de souffrance : « Tu mangeras à la sueur de ton front », dit la Bible. On retrouve cette notion de souffrance dans l’étymologie du mot travail : le terme latin « tripallium » désigne en effet un instrument de torture. Le travail manuel désigne un travail accompli par les mains, un travail physique. Dans l’opinion commune, ce travail est légitime et se justifie de lui-même en tant que travail, dans le sens où activité physique implique fatigue, et que ce travail aboutit à une production, quand bien même celle-ci ne serait pas utile.

Commentaires