Quels rôles peut avoir la littérature dans le débat d’idées ? Dissertation by romainboy

Quels rôles peut avoir la littérature dans le débat d’idées ?
Dissertation de littérature qui cherche à savoir si un auteur engagé a le pouvoir de changer la société.
№ 1286 | 2,580 mots | 0 sources | 2007
Publié le sept. 17, 2007 in Littérature , Philosophie
9,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La littérature française, depuis ses prémices, est marquée par les conflits idéologiques ou tout simplement par de simples discussions ou débats. En effet, la littérature représente un moyen de communication utile et efficace pour s’exprimer ; or, l’art du savoir parler est indispensable pour bien débattre.
Cette étude se demande quel rôle peut avoir la littérature dans les débats d’idées, au fil des courants littéraires consécutifs.
Les lettres ont-elles un rôle positif ou négatif sur la société ? Quel rôle a la littérature dans la vie quotidienne ?

Extrait du document:

Débutons par l’étude du rôle positif de la littérature dans les débats d’idées. Beaucoup d’auteurs se sont souvent servis de la culture et plus récemment des médias pour développer et exposer leurs points de vue. Ainsi, Thomas More, qui fait d’ailleurs partie intégrante de l’humanisme, a impliqué avec les écrivains philosophes de l’époque du XVIe siècle, une importante remise en question de beaucoup de notions, notamment le bonheur. En effet, il a imaginé une société idéale, grâce en grande partie à la plus célèbre de ses œuvres, l’Utopie. Cette œuvre a d’ailleurs servi de par son nom à la langue française, et qui signifie un idéalisme dont la réalisation serait très souhaitable, mais qui est complètement irréalisable et impraticable. Surnommé la « voix de la conscience », il a vécu à une époque « charnière » du second millénaire, et c’est sans doute grâce à lui et les autres philosophes de l’époque, tel Erasme, que l’on peut dire que les sociétés issues du Moyen-Âge ont positivement évolué. L’humanisme est donc bien primordial dans l’histoire littéraire.

Commentaires