Contrôle interne du groupe Carrefour Étude de Cas

Contrôle interne du groupe Carrefour
Etude de cas se demandant si le dispositif de contrôle interne s'aligne sur l'organisation et la stratégie de Carrefour.
№ 31356 | 4,860 mots | 0 sources | 2015 | FR
Publié le mai 11, 2015 in Commerce , Consommation , Gestion
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce document présente après une présentation, l'organisation du Groupe Carrefour au niveau de son contrôle interne, les acteurs intervenants, comment ces contrôles sont mis en œuvre, les risques rencontrés et les mesures pour les maîtriser.

Né en 2002 avec la promulgation de la loi Sarbanes-Oxley, la notion de contrôle interne (obligatoire pour les entreprises cotées) a pris de l'ampleur dans les grandes organisations du fait de son importance dans la réalisation de la stratégie de l'entreprise. Rappelons que le contrôle interne est « un dispositif de la société, défini et mis en œuvre sous sa responsabilité et qui contribue à la maitrise de ses activités, à l'efficacité de ses opérations et à l'utilisation efficiente de ses ressources » .
Dans le cadre du séminaire de contrôle interne, le but du présent rapport est d'étudier et d'analyser concrètement le dispositif de contrôle interne mis en place dans une entreprise.
Nous avons donc choisi de développer notre analyse autour du Groupe Carrefour, à partir du rapport du Président sur le Contrôle interne de 2010 (dernier rapport publié et accessible).

1. Présentation du Groupe Carrefour
2. Définition du Contrôle Interne pour Carrefour
3. L'organisation de Carrefour sur laquelle s'appuie la mise en œuvre du contrôle interne
4. Les acteurs du contrôle interne
5. Le déploiement du contrôle interne
6. Proposition d'une grille de lecture d'un rapport de contrôle interne

Extrait du document:

Il faut savoir également que les fonctions financières, administratives et informatiques sont centralisées au sein de chaque pays ce qui permet aux parties prenantes de prendre part activement aux processus opérationnels et décisionnels.
De plus, on peut noter que les activités sont transverses et mutualisées au travers de l'ensemble du Groupe afin d'optimiser l'efficacité opérationnelle et commerciale de chaque pays.
Toutes les responsabilités et les pouvoirs de chaque employé sont clairement définis par la Direction De ce fait, certaines prises de décisions de la part des responsables nécessitent au préalable l'accord du Conseil d'Administration. Concernant la délégation des pouvoirs entre responsables et subordonnés, elle relève de la responsabilité de chaque Business Unit.

Commentaires