La connaissance chez Descartes Exposé by quent221

La connaissance chez Descartes
Exposé portant sur la connaissance chez Descartes, s'appuyant sur son affirmation se trouvant dans la "lettre du 28 juin 1643" de la "Correspondance avec Elisabeth" concernant l'utilisation de l'imagination et de la sensibilité dans la perception.
№ 28608 | 2,375 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le juil. 23, 2012 in Philosophie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Cet exposé traitera donc de la connaissance chez Descartes.
Je me suis appuyé sur son affirmation se trouvant dans la lettre du 28 juin 1643 de la Correspondance avec Elisabeth : « Premièrement, donc, je remarque une grande différence entre ces trois sortes de notions, en ce que l'âme ne se conçoit que par l'entendement pur ; le corps, c'est-à-dire l'extension, les figures et les mouvements, se peuvent aussi connaître par l'entendement seul, mais beaucoup mieux par l'entendement aidé de l'imagination ; et enfin, les choses qui appartiennent à l'union de l'âme et du corps, ne se connaissent qu'obscurément par l'entendement seul, ni même par l ‘entendement aidé de l'imagination ; mais elles se connaissent très clairement par les sens ».

1. La perception de l'âme
2. La perception des corps extérieurs
3. La perception de notre corps

Extrait du document:

Tout d'abord, j'aimerais donc commenter cette affirmation de Descartes : « L'âme ne se conçoit que par l'entendement pur » ou encore : « Les pensées métaphysiques, qui exercent l'entendement pur, servent à nous rendre la notion de l'âme familière ».
Nous pouvons tout d'abord remarquer que Descartes sépare l'entendement des sens et de l'imagination. C'est ce qu'il a fait dans les Méditations métaphysiques. Au contraire et naturellement, nous sommes comme prisonniers des images incessantes de ce monde et il est très difficile de s'en détacher.

Commentaires