La révocation de l'édit de Nantes Exposé

La révocation de l'édit de Nantes
Exposé se demandant en quoi la révocation de l'édit de Nantes répond à une volonté monarchique d'une unité politique et religieuse absolue. (pdf)
№ 31536 | 5,475 mots | 13 sources | 2015 | FR
Publié le nov. 29, 2015 in Histoire
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« Lorsqu'ils virent qu'ils ne pouvaient point lui faire une tête de catholique, ils
résolurent au moins de lui couper sa tête de protestant ». Cette phrase signée Georg Christoph Lichtenberg, philosophe, écrivain et physicien allemand né en 1742, résume parfaitement la teneur de ce document.
En effet, le 18 octobre 1685, au sein du château de Fontainebleau, Louis XIV révoque totalement l'Édit de Nantes signé par son grand-père, Henri IV, en 1598. Ce document est donc un texte officiel du pouvoir royal, un édit, autrement dit, il s'agit d'un texte législatif émanant du roi et soumis à la validation par le Parlement. Ce qui nous le prouve, c'est la première phrase : « Louis, par la grâce de Dieu, Roi de France et de Navarre : à tous présents et à venir. Salut ».

1. Vers une révocation de l'édit de Nantes
2. La révocation, continuité d'une politique répressive
3. L'entérinement de la question protestante

Extrait du document:

Il demanda la permission à Louis XIV d'envoyer des régiments de dragons dans les villes huguenotes sous prétexte selon lui que la seule vue de l'arrivée de ces troupes terrifiaient les protestants qui se convertissaient alors sans mal à la « vraie religion », le catholicisme. Par le fait des dragonnades, les conversions forcées se multipliaient. Sur la foi de rapports, optimiste, Louis XIV en venait même à croire que la R.P.R. n'était plus pratiquée dans le royaume.
Néanmoins, le roi n'était vraisemblablement pas au courant des intentions de
Louvois car en réalité, les dragonnades s'effectuaient dans la violence et le sang. Les
dragons commettaient des atrocités que Louis XIV aurait sans doute punies s'il avait
été au courant de ces agissements.
  • Exposé prtant sur "La Vie de Brian", le second film de la troupe des Monty Python, quatre ans après Sacré Graal. ‎
    № 6660 | 3,440 mots | 9 sources | 2008 | détails
    9,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation commentant un extrait tiré de "La mort de l'auteur" de Barthes et portant sur la temporalité propre à l'oeuvre littéraire.
    № 12465 | 2,550 mots | 13 sources | 2008 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lectrure portant sur l'ouvrage de Missika et Wolton : "La folle du logis. La télévision dans les sociétés démocratiques" et traitant des rapports de la télévision avec la société et avec les milieux politiques.
    № 19291 | 2,725 mots | 0 sources | 2010 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires