Les monuments aux morts de la Grande Guerre, stèles et colonnes Exposé

Les monuments aux morts de la Grande Guerre, stèles et colonnes
Exposé se demandant en quoi les monuments aux morts sont symboliques de la mémoire et du patriotisme de la population française envers les soldats morts dans les guerres.
№ 20515 | 1,725 mots | 0 sources | 2009
Publié le oct. 19, 2010 in Histoire , Arts
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Avec les monuments aux morts, nous faisons face à une nouvelle sorte de représentation de l'Histoire. Nous avons affaire là à des monuments commémorant un évènement. Un monument aux morts est un monument commémoratif érigé pour commémorer et honorer les soldats et plus généralement les personnes tuées ou disparues par faits de guerre. Trois monuments nous sont présentés. Ces monuments sont ceux de Sallanches, Chevenoz et Saint-Alban-Leysse. Ces trois communes sont toutes de la région Rhône-Alpes. Sallanches et Chevenoz font partie de la Haute Savoie et Saint-Alban-Leysse de la Savoie. Ces monuments aux morts commémorent la Grande Guerre. Ce sont des cénotaphes, c'est-à-dire des monuments aux morts n'abritant aucuns corps. Ces types de monuments se trouvent généralement dans le centre d'une ville ou d'un village.

I) Des symboles marquants le devoir de mémoire de la Grande Guerre…
II) … Aux symboles de l'unité, du patriotisme

Extrait du document:

L'unité de la population va donc jouer un rôle face à ce devoir de mémoire. Très vite après l'armistice, l'idée de créer des monuments va germer. Les pertes étant tellement importante dans les communes, sur 8 millions de mobilisés, il y a eu 1,4 million de morts, aussi pratiquement aucune commune ne fut épargnée de la perte d'hommes. Ces pertes massives vont donc amené non pas à glorifier la victoire mais à honorer ceux qui sont morts.

Commentaires