« Génération Y, les jeunes et les réseaux sociaux », Monique Dagnaud Fiche de lecture

« Génération Y, les jeunes et les réseaux sociaux », Monique Dagnaud
Fiche de lecture du livre « Génération Y, les jeunes et les réseaux sociaux, de la dérision à la subversion », de Dagnaud se demandant en quoi l'auteur tente d'établir un manifeste de "la culture LOL". (PDF)
№ 31172 | 3,850 mots | 4 sources | 2014
Publié le déc. 29, 2014 in Communication , Médias , Sociologie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans son ouvrage « Génération Y, les jeunes et les réseaux sociaux, de la dérision à la subversion » Monique Dagnaud base son étude sur la génération Y. Il s'agit des personnes nées entre le début des années 1980 et le milieu des années 1990 et qui ont grandi avec la naissance et la généralisation d'Internet. Monique Dagnaud essaie de montrer à quel point l'arrivée d'Internet est fondatrice d'un cadre culturel inédit. Comme Mac Luhan l'explique, chaque nouveau média entraîne de nouvelles perceptions et de nouveaux usages. D'après l'auteur, Internet est davantage riche, il est le « média ultime » qui rassemble plus de promesses que les autres outils de communication. Dans son œuvre, elle tente de confronter l'imaginaire du Net et les pratiques adolescentes et post-adolescentes du cyberespace. Elle souhaite saisir l'humeur de la jeunesse d'aujourd'hui à travers Internet.

1 L'auteur
2 L'objet du texte
3 Principales idées
4 Critique et limites du texte

Extrait du document:

De plus, la culture Internet fait naître la présentation de soi en « clair-obscur », principe établi par Dominique Cardon. Les adolescents se servent du net pour communiquer leurs sentiments, pour mettre en scène leur personnalité en train d'évoluer. À travers le web et les réseaux sociaux, la plupart partagent leurs émotions et ont l'impression de se confier à un cercle d'amis en particulier. Cependant, comme expliqué plus tôt, tout le monde peut avoir accès à n'importe quel contenu. Les réseaux sociaux proposent des paramètres de confidentialité, mais demandent alors certaines compétences. Ainsi, beaucoup de contenus pensés privés sont en réalité publics.

Commentaires