« La force de l'ordre », Didier Fassin Fiche de lecture

« La force de l'ordre », Didier Fassin
Fiche de lecture sur l'ouvrage « La force de l'ordre », de Didier Fassin dans lequel l'auteur cherche à montrer la difficulté du métier de gardien de la paix.
№ 31152 | 2,470 mots | 1 source | 2014 | FR
Publié le déc. 08, 2014 in Anthropologie , Sociologie , Questions Sociales
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

D. Fassin commence son ouvrage « La force de l'ordre » par la retranscription d'un contrôle d'identité puis d'une conduite au poste de police de trois jeunes à l'arrêt de bus de leur banlieue. Innocente, cette mésaventure leur arrive, car ils sont victimes de l'imaginaire collectif auquel ils renvoient : leur jeunesse en banlieue sera l'occasion d'un apprentissage de cette identité de « banlieusard » qu'ils finiront par incorporer de tout leur être. Cependant, le sociologue ne souhaite pas faire le procès de la police, mais réaliser une véritable enquête sur leur activité, même si celle-ci sera limitée à un seul service, les autorisations étant difficilement délivrées pour ce type de recherches : Fassin s'est vu essuyer le refus de la ministre de l'Intérieur. Cette censure révèle les petites exceptions d'un régime démocratique. L'enquête a été conduite de 2005 à 2007, les émeutes urbaines ayant eu lieu en automne 2005.

Extrait du document:

Lorsque Fassin analyse les contrôles d'identité, il en ressort qu'il s'agit d'un pur rapport de force. Les agents manifestent leur autorité avec rudesse, employant un ton sec à l'égard des jeunes, ces « bâtards », terme très courant et devenu commun au sein de la police, qu'ils provoquent verbalement par des propos racistes (ce sont des « sauvages », des « singes ») entre autres. Le tutoiement s'ajoute aux insultes et à l'agressivité, violence morale qui instaure un rapport d'abaissement et peut provoquer une réaction défensive débouchant sur un incident qui justifiera une interpellation pour « outrage et rébellion ».

Commentaires