« Perpétue et l'habitude du malheur », Mongo Beti Fiche de lecture by marion30

« Perpétue et l'habitude du malheur », Mongo Beti
Fiche de lecture du roman « Perpétue et l'habitude du malheur », de Mongo Beti dénonçant notamment la médiocrité des fonctionnaires, la décolonisation et la condition déplorable de la femme, sa soumission à l'homme.
№ 18738 | 1,815 mots | 0 sources | 2010
Publié le août 09, 2010 in Littérature , Histoire , Questions Sociales
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Mongo Beti est né sous le nom d'Alexandre Biyidi-Awala, en 1932, au Cameroun. Il rejoint l'université d'Aix en Provence en 1995, après des études de philosophie-lettres. Il publie « sans haine et sans amour » en 1953, sous le pseudonyme d'Eza Boto, dans la revue Présence Africaine. Il signe sous le nom de Mongo Beti à partir de 1956. Il retourne au Cameroun pour y rester durablement en 1994 et fonde la librairie des peuples noirs à Yaoundé. Il continue à publier ses œuvres en France. Ses satires de la colonie en Afrique se classent parmi les meilleures. Mongo Beti meurt en 2001. Nous allons étudier ici son œuvre « Perpétue et l'habitude du malheur » publié en 1974.

1. Le roman et son auteur
2. Étude du roman

Extrait du document:

Essola, après avoir passé six ans dans un camp de concentration pour opposition au régime de Baba Toura, revient dans son village natal. Il enquête sur la mort de sa sœur, Perpétue, qui est décédée entre temps. Il découvre alors la souffrance qu'elle a vécue aux côtés de son époux asservissant. Ce dernier, afin d'acquérir une reconnaissance, offrait ses servis à un commissaire de police. Le roman dévoile la dégradation de cette jeune femme, qui n'a fait que subir les actes des hommes avec résignation.

Commentaires