L'évolution de la langue française après l'indépendance de l'Algérie Mémoire ou thèse

L'évolution de la langue française après l'indépendance de l'Algérie
Mémoire dont l'objectif est de mettre en lumière toute la complexité de la situation du français en Algérie ainsi que les nombreux facteurs d'influences auxquels il est soumis.
№ 18654 | 12,270 mots | 34 sources | 2010
Publié le août 05, 2010 in Histoire , Sciences de l'Education , Linguistique
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au lendemain de l'indépendance de l'Algérie, la question des langues devient un véritable cheval de bataille pour les nouveaux leaders politiques du pays. Ces derniers souhaitent parachever l'entreprise de décolonisation du pays entamée en 54 par une ambitieuse réforme linguistique censée incarner « la face culturelle » de la conquête de l'indépendance. Dès lors, la langue française vivra au rythme des soubresauts historiques et politiques qui ne cesseront d'agiter le pays de 1962 à nos jours. Une analyse plus poussée de la place particulière faite à la langue française dans le pays n'aura de cesse de nous conforter dans l'idée que la situation algérienne n'est en rien comparable à d'autres. Entre la défense farouche d'une identité arabo-musulmane élevée au rang d'étendard du peuple algérien et l'héritage linguistique et culturel de plus d'un siècle de colonisation, la question du français divise.

I) Paramètres linguistiques
II) Paramètres politiques
III) Conclusions pratiques

Extrait du document:

C'est l'arabe moderne issu de la modernisation de la langue classique et utilisé aussi bien à l'oral qu'à l'écrit dans tous les domaines hors religieux et échanges informels (famille, amis) qui sera LA langue de l'arabisation par laquelle les pouvoirs politiques essayeront de remplacer le français et par extension tous les dialectes arabes et berbères. Fortement politisée, cette langue à longtemps souffert et souffre encore des choix faits par les autorités dans leur politique d'arabisation. Beaucoup ne voient dans cette arabisation qu'une façon déguisée de donner au pouvoir une légitimité tant recherchée tout en laissant la majorité des algériens en marge du monde du travail et du développement économique.

Commentaires