Le tourisme en Tunisie Mémoire ou thèse by jadeessec

Le tourisme en Tunisie
Mémoire sur le tourisme classique et sur l'émergence du tourisme médical en Tunisie. Analyse des répercussions sur l'économie du pays.
№ 1663 | 14,840 mots | 8 sources | 2007
Publié le nov. 07, 2007 in Tourisme , Économie , Médecine et Santé , Géographie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le tourisme médical est en passe de devenir une activité à part entière en Tunisie. Les candidats à la formule « soleil + bistouri » sont de plus en plus nombreux chaque année, las des systèmes de santé où la beauté est trop chère et d’accès trop difficile.


Introduction


I/ Les opportunités en Tunisie

a) Analyse du marché du tourisme classique en Tunisie

b) Qualités géographiques de la Tunisie

c) Qualités historiques et héritage culturel
1- Un pays marqué par son histoire
2- L’art et les traditions

d) Le marketing


II/ Le tourisme Médical en Tunisie

a) Présentation
1- Le marché de la chirurgie esthétique en Tunisie
2- Une opportunité à saisir

b) La formule « Soleil + Bistouri » : Concept marketing

c) Les composantes du prix

d) Conséquences sur le tourisme, abus ou opportunité ?
1- Les répercussions sur l’image de la Tunisie
2- Les répercussions économiques
3- Les limites éthiques


Conclusion

Extrait du document:

Avec plus de 6 millions de touristes chaque année, et une croissance assez stable, on peut déduire que le tourisme « classique » en Tunisie se porte bien.
Ces 5 dernières années, le nombre de lits (donc la capacité d’accueil des hôtels) a triplé afin de pouvoir répondre à la demande.
Le tourisme « classique » représente même plus de 20% des recettes en devises du pays. En 2005, cela représentait environ 2 379,9 millions de dinars.
La première raison pour laquelle les touristes se rendent en Tunisie, c’est le climat agréable et un cadre exotique, tout en étant très proche de l’Europe.
Les hôtels, aussi bien les chaînes internationales que les hôteliers locaux l’ont bien compris ; la capacité d’accueil hôtelier a doublé en dix ans avec la création de presque 300 nouveaux établissements.
A l’aube du boom du tourisme en Tunisie, dans les années cinquante, avant l’indépendance, la clientèle était déjà essentiellement européenne mais le manque d’infrastructures (seulement 91 hôtels à l’époque) faisait de ce pays une destination d’hiver.
C’est dans les années soixante-dix que le gouvernement a pris en charge la création et la gestion d’hôtels dans ce qui a été appelé les « zones touristiques », avec quelques palaces et une majorité d’établissements deux et trois étoiles.
La stratégie tunisienne était de se positionner sur le secteur du tourisme balnéaire de masse en offrant une capacité d’hébergement conséquente, à bas prix.
Avec l’arrivée massive vers le milieu des années quatre-vingt dix, des grandes chaînes hôtelières internationales, le pourcentage des quatre et cinq étoiles est passé de 1/6e à 1/3 de l’offre.
D’autre part, les hôtels moins luxueux se sont modernisés (climatisation, piscines, animations), c’est en fait toute l’offre qui a augmenté de standing.

  • Mémoire portant sur l'industrie du tourisme haut de gamme qui apparaît aujourd'hui comme un phénomène majeur de nos sociétés contemporaines, oscillant entre élitisme et démocratisation.
    № 8493 | 14,350 mots | 14 sources | 2007 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Comment les Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication ont-elles permis la diversification de l’offre et de la demande du tourisme de santé ?
    № 1494 | 11,650 mots | 24 sources | 2007 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé portant sur le secteur du tourisme en général et sur la place de ce dernier en Egypte.
    № 8597 | 2,030 mots | 0 sources | 2008 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires