Opel Ampera TPE

Opel Ampera
TPE qui étudie la combinaison du moteur électrique et du moteur thermique retrouvée dans la voiture hybride Opel Ampera.
№ 30350 | 2,955 mots | 12 sources | 2013 | FR
Publié le déc. 31, 2013 in Ingénierie , Ecologie , Electronique
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'Opel Ampera s'avère une alternative intéressante mais à condition de la recharger le plus régulièrement possible pour compenser une motorisation thermique loin d'être efficiente. De fait, elle se réserve davantage à des usages urbains où les trajets n'excèdent pas les 200 km. Au-delà une voiture hybride classique sera sans doute plus intéressante.
Elle est la première berline hybride rechargeable du marché, l'Ampera propose néanmoins aux utilisateurs de pouvoir goûter aux sensations électriques, avec une autonomie réelle d'une soixantaine de kilomètres, sans « peur de la panne » puisque le prolongateur d'autonomie permet de parcourir jusqu'à 500 km. Reste à présent à passer la barrière du prix de la voiture : à partir 39.500 € TTC une fois le bonus écologique de 5000€ déduit.

1. Historique
2. La particularite des E-REV
3. L'Opel Ampera

Extrait du document:

Lorsque la batterie est suffisamment chargée, et que l'on est en dessous de 110km/h, seul le moteur principal(111kW) tourne, C1 est en prise et C2 débrayé. C'est le moteur principal qui entraine les roues, seul, avec un rapport de réduction d'environ 7:1. L'Opel Ampera fonctionne alors comme un véhicule électrique.
Lorsque la vitesse dépasse les 110km/h, si le rapport de réduction restait de 7:1, le rendement du Moteur principal chuterait, ce qui serait préjudiciable à l'autonomie. On passe dans le 2ème mode, où C2 est en prise et C1 et C3 débrayés. Le moteur générateur (55kW) fait tourner le planétaire C, ce qui a pour effet de faire chuter le rapport de réduction, qui peut descendre jusqu'à 2.16:1 afin de préserver le rendement du moteur principal. GM parle d'un gain d'environ 2%.

Commentaires