Anthropologie théologique Travail de Recherche by Alex59

Anthropologie théologique
Travail de recherche se demandant en quoi la religion chrétienne façonne le regard porté sur l'Homme.
№ 31272 | 3,730 mots | 13 sources | 2014 | FR
Publié le févr. 28, 2015 in Religion , Anthropologie , Théologie
9,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La pensée paradoxale mise en avant par Dostoïevski dans Les Frères Karamazov insiste parfaitement sur la complexité de l'être humain et ses multiples facettes d'existence. Ainsi, l'Homme se révèle à plusieurs niveaux qui sont souvent complémentaires, mais aussi, parfois, en opposition. Le vocabulaire employé par Dostoïevski évoque efficacement ces différents « stades » de l'Homme : « personnalité » ou « gens en particulier » font référence à l'Homme en tant qu'être humain doté d'un réseau psychologique et psychique propre. La pensée s'attarde sur le Moi ; « vivre avec » ou « contact avec eux » évoquent l'Homme en relation, en construction grâce au regard de l'Autre. La réflexion s'ouvre aux Autres, les considérant, parfois, comme un « Moi » et prenant en compte leurs pensées ; « humanité » ou « mes semblables » insistent sur l'Homme qui parvient à conceptualiser ce qu'il est au sein des Autres, de tout temps et de tout lieu. La pensée prend alors de la hauteur permettant une globalisation et s'ouvrant au monde des Idées et des Valeurs. Quelle articulation doit être recherchée par l'Homme et notamment par l'Homme chrétien ? En quoi la religion chrétienne peut aider l'Homme dans cette recherche ?

Extrait du document:

L'Homme est avant tout une personne, c'est-à-dire un être doué d'une capacité de réflexion sur sa propre pensée. L'Homme est celui qui, grâce à sa conscience, agit en trois dimensions : il prémédite son action, il peut prendre conscience de ses conséquences et il se voit la réaliser. Cette prise de recul et ce regard sur notre propre « agir » sont considérés comme le propre de l'Homme. C'est alors « quelqu'un » qui se différencie de « quelque chose » par la capacité de dire « je ». Il est tout de même indispensable de constater et d'affirmer que cette capacité est intrinsèque à l'Homme.
  • Exposé qui analyse le rôle et la place qu'occupent les femmes en anthropologie en se basant sur le vécu d'anthropologues comme Margaret Mead ou encore Marieke Blondet qui ont su affronter leur terrain en tant que femmes. (pdf)
    № 30685 | 1,745 mots | 0 sources | 2014 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Etude de cas cherchant à mettre au jour la nature des relations Homme/animal domestique dans un cadre précis, par le biais d'une analyse ethnographique.
    № 24835 | 7,640 mots | 7 sources | 2011 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture portant sur deux études tirées du recueil d'articles de Marcel Mauss, "Sociologie et Anthropologie".
    № 9587 | 3,540 mots | 12 sources | 2006 | détails
    9,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires