Le calcul parallèle Travail de Recherche

Le calcul parallèle
Travail de recherche se demandant en quoi le calcul parallèle reste une partie des sciences qui est trop vaste et qui nécessite des compétences dans le domaine du matériel et logiciel. (PDF)
№ 30798 | 4,620 mots | 6 sources | 2014 | MA
Publié le juil. 29, 2014 in Architecture , Informatique , Ingénierie
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le développement récent des architectures informatiques (fréquence d'horloge, mémoire cache, mémoire hiérarchique, multicœur, etc.) a abouti ce jour à des calculateurs scientifiques disposant de plus de 200 000 cœurs, lesquels réalisent souvent plus de mille milliards d'opérations flottantes par seconde. À titre de comparaison, ce chiffre correspondrait à plus d'opérations en une seconde, que ne pourrait en faire la population mondiale pendant 48 heures, à raison d'une opération flottante par seconde par personne ! Toutefois, disposer de calculateurs scientifiques ayant une puissance de calcul aussi élevée n'est pas tout . . . encore faut-il disposer d'algorithmes adéquats pour utiliser de telles ressources.

1- Historique des ordinateurs (calculateurs)
2- Architectures des calculateurs
3-Généralités
4-Loi d'Amdahl
5-Programmation-Parallélisation

Extrait du document:

L'objectif de la simulation numérique est d'approcher le mieux possible la réalité physique à l'aide de modèles discrets. Plus le modèle est riche, plus il compte de paramètres et plus il requiert une quantité de calcul importante. La fonction des calculateurs scientifiques est de permettre la réalisation de ces calculs en un temps suffisamment court pour que l'outil de simulation soit exploitable dans le cadre d'un processus de conception ou de prévision.

Commentaires