Les récits de la Création Travail de Recherche by Alex59

Les récits de la Création
Travail de recherche se demandant si l'homme doit uniquement, suivant l'exemple de Freud, Nietzsche ou encore Feuerbach , considérer les récits bibliques et coraniques comme de simples histoires.
№ 31274 | 3,850 mots | 15 sources | 2013 | FR
Publié le févr. 28, 2015 in Théologie , Religion , Philosophie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Toutes les civilisations, toutes les ethnies narrent le commencement, l'histoire primordiale de leur Monde et de l'Humanité. De la Babylone du deuxième millénaire avant notre ère , aux récits de Sciences Fiction ou Fantasy du XXe siècle , en passant par l'Égypte ancienne , la Grèce antique ou encore le pays dogon d'Afrique de l'Ouest , tous partagent un même souci : celui d'appréhender l'événement à la source de Tout, la Création originale. Cependant, ce processus premier est baigné d'un mystère profond lié à l'inexistence de témoin et donc à la méconnaissance la plus complète de l'homme. Ainsi, pour les maitres du soupçon, « de même que l'homme inculte s'imagine encore aujourd'hui que sa colère est cause qu'il s'irrite, que l'esprit est cause qu'il pense, que l'âme est cause qu'il sent, bref, de même que de nos jours encore on postule une masse d'entités psycho- logiques, qui passent pour être des causes ; ainsi l'homme, à un âge plus naïf, a expliqué ces mêmes phénomènes à l'aide d'entités psychologiques personnifiées » . Comme l'évoque Nietzsche, ou encore Freud, l'imagination débordante de l'homme est le centre du fondement de la croyance. Ainsi, les récits racontant la Création ne dérogent pas à ce principe de construction mentale, d'invention faite par l'homme pour l'homme .

I/ Le contexte de rédaction des récits de la Création
II/ Les récits de la Création : le développement de thèmes universels
III/ La résonance des récits de la Création dans le parcours de foi d'un croyant

Extrait du document:

Les deux récits de la Création forment un diptyque qui permet aux chrétiens de concevoir les facettes contradictoires d'une réalité partagée entre l'épreuve de l'échec et le désir de s'enraciner dans une espérance. Le premier texte fait naître le monde comme une parole de lumière émanant de la signature de Dieu, tandis que le second est une histoire dramatique qui se confronte avec force à l'énigme du Mal. Mais la même foi berce chacun de ces récits qui se rejoignent dans une même affirmation d'un Dieu libérateur agissant au milieu de l'histoire humaine.

Commentaires