Lien entre phénomènes transitionnels et ami imaginaire dans le développement normal de l'enfant Travail de Recherche

Lien entre phénomènes transitionnels et ami imaginaire dans le développement normal de l'enfant
Travail de recherche qui traite des similitudes et des différences entre les phénomènes transitionnels et les amis imaginaires, dans le cadre du développement normal de l'enfant.
№ 31485 | 5,480 mots | 16 sources | 2015 | FR
Publié le août 25, 2015 in Sciences de l'Education , Psychologie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'ami imaginaire est un concept peu étudié, et donc peu connu en psychologie clinique. Pourtant, il concerne de nombreux enfants : « 25% à 65% des enfants âgés de 3 à 10 ans ». Le sujet mérite par conséquent notre intérêt.
De plus, couramment, l'ami imaginaire est considéré par le tout-venant comme problématique. Hors, différentes études nous montrent que ce compagnon invisible ne révèle pas automatiquement un trouble. Il serait d'ailleurs bénéfique dans la majorité des cas.
La méconnaissance de ce sujet présente un risque non négligeable : conclure trop rapidement au délire. Comprendre où se situe la limite entre imaginaire et hallucination est primordial.

I – Les rapports entre ami imaginaire et phénomènes transitionnels
II – Les rapports entre jeu symbolique, phénomènes transitionnels et ami imaginaire
III - Recherche clinique
IV - Conclusion sur l'entretien

Extrait du document:

Ce point va être passé rapidement, car nous l'avons déjà évoqué.26 Ce rappel nous est utile pour la suite de notre raisonnement.
Les premiers objets transitionnels permettent à l'enfant de s'ouvrir au monde et de se séparer de la mère. Effectivement, auparavant, pour l'enfant, il est le monde, et le monde est la mère. Il est totalement fusionné avec cette dernière : la mère, l'enfant et le monde ne forme qu'une seule et même entité.
Ainsi, le premier objet transitionnel apporte du soutien à l'enfant dans cette séparation, au moment du sevrage. La fusion prend progressivement fin. L'enfant n'est plus le monde, et le monde n'est plus la mère.

Commentaires