La crise des crédits subprimes Cas pratique

La crise des crédits subprimes
Exposé sur la place des subprimes par rapport au ralentissement de l'économie mondiale.
№ 29952 | 3,105 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le août 11, 2013 in Économie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les crédits subprimes désignent les crédits hypothécaires accordés à des emprunteurs à risque, par opposition aux crédits primes qui sont souscrits par des emprunteurs qui offrent d'excellentes garanties de remboursement.
Il y a encore une dizaine d'années, le marché subprime était considéré comme une niche, mais en 2006, les crédits "subprime" ont représenté 24% des nouveaux crédits immobiliers octroyés aux Etats-Unis. En fin d'année, leur encours atteignait près de 13% du total des crédits hypothécaires aux Etats-Unis (10.200 milliards de dollars), contre 8,5% en 2001 .
Les caractéristiques de ces prêts ont par ailleurs beaucoup évolué. On constate ainsi une très forte progression des emprunts à taux variables au détriment des emprunts à taux fixe : les premiers passent de 1 à 13 % et les derniers de 41 à 26 %.

1. L'éclatement de la crise des subprimes
2. Le déroulement de la crise
3. Les interventions pour endiguer la crise

Extrait du document:

Les premières opérations de titrisation ont vu le jour aux États-Unis au début des années 70. Ce n'est toutefois que depuis le milieu des années 90 que ces opérations ont vraiment pris de l'ampleur. Le développement de la titrisation s'est aussi accompagné d'une baisse des taux d'intérêt sur les crédits immobiliers.
Le développement de la titrisation a été particulièrement rapide. Ce marché représente aux Etats Unis près de 40 % du marché obligataire .
La titrisation est une opération financière qui consiste à permettre à une entreprise ou à une banque détenant des actifs peu ou pas liquides (par exemple les prêts bancaires) de les regrouper et de les vendre à une entité spécialisée.
Le plus souvent, la banque à l'origine des prêts les cède à un véhicule spécifique (special purpose vehicule ou SPV) qui finance cette acquisition grâce à l'émission de titres de créance négociables, garantis par les actifs rachetés par le véhicule.

Commentaires