"Alexis ou le Traité du vain combat" de Marguerite Yourcenar Commentaire Composé by rachou

"Alexis ou le Traité du vain combat" de Marguerite Yourcenar
Commentaire composé d'un extrait situé au debut du roman de Yourcenar. Il s'agit d'une lettre d'Alexis qui fait office de véritable confession.
№ 5360 | 7,120 mots | 0 sources | 2008
Publié le avr. 29, 2008 in Littérature
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’extrait se situe au début du roman, il suit un long passage où Alexis retrace sa vie d’antan et dépeint sa vie familiale.
Le narrateur s’adresse à son épouse, Monique, et, pour la première fois depuis le début de la lettre, il laisse entrevoir la nature de son secret.
Dans ce passage, le style de Marguerite Yourcenar est tout entier mis au service du registre de la confession, la structure narrative crée une relation particulière entre le narrateur et le lecteur, qui partage les émotions profondes du personnage mais qui est finalement un lecteur illégitime puisqu’il n’est pas le destinataire de la lettre. Le narrateur joue aussi sur le principe de transparence et d’honnêteté qui sert le registre de la confession.

I/ Une structure narrative qui sert l’enjeu de la confession

a) Un jeu stylistique qui emmène le lecteur dans les profondeurs de l’âme du personnage
b) Le jeu de la transparence
c) La tentation de la disculpation

II/ A travers les tourments d’un seul homme, des réflexions universelles sur la vie

a) Une réflexion sur le caractère inné ou acquis de l’homosexualité
b) La problématique du plaisir à travers les yeux d’Alexis
c) Mise en avant du sens et du caractère unique de la vie

III/ Le Tunnel, d’Ernesto Sabato et Alexis ou Le traité du vain combat, de Marguerite Yourcenar : Deux confessions qui s’éloignent et se rejoignent à différents niveaux

a) Deux confessions, deux modes dans lesquels se mêlent ressemblances et différences
b) Deux personnages différents mais un même regard critique et distancié sur les choses de la vie
c) Deux enjeux qui peuvent être rapprochés

Extrait du document:

Dans cet extrait, on remarque que le lexique employé est aussi mis au service de cette transmission d’émotions, cette mise à nu du narrateur dont le lecteur est le témoin tout au fil de la narration. On le remarque à travers les phrases : “J’en sourirais, si seulement j’en pouvais sourire.“ , “ Cette idée m’a fait honte, avant qu’elle ne m’ait calmé.“, ou même à travers des phrases plus simples mais toujours teintées de cette appréciation personnelle et émotionnelle des faits par le narrateur : “Tout simplement, je ne puis pas.“. L’emploi de termes comme “sourirais“, “honte“, “calmé“ met en évidence que nous sommes bien là dans le registre émotionnel, qu’il est question de mettre en avant non une exposition exhaustive et objectif de faits, mais leur appréciations à travers les yeux et les émotions de leur narrateur. Le lecteur a donc accès à des informations que l’on pourrait qualifier d’intimes, sur les sentiments du personnage.
  • Cas pratique portant sur l'inexécution d'un traité cessant d'avoir force obligatoire à l'égard des parties contractantes.
    № 13383 | 5,810 mots | 0 sources | 2009 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire d'un extrait de l'essai «Traité de la Nature humaine» de Hume se demandant quels sont les fondements de la religion.
    № 21780 | 1,075 mots | 1 source | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de l'article 6 du traité de Lisbonne portant sur l'adhésion de l'UE à la CEDH et mettant en exergue les enjeux portés par cette adhésion et ses limites.
    № 15343 | 2,220 mots | 0 sources | 2010 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires