"Candide" de Voltaire - chap 19 Commentaire Composé

"Candide" de Voltaire - chap 19
Commentaire d'un extrait du chapitre 19 de "Candide" de Voltaire qui est une sorte d'apologue dans lequel Voltaire développe différents sujets de société.
№ 21747 | 1,490 mots | 0 sources | 2010
Publié le déc. 12, 2010 in Littérature , Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le texte étudié commence à « En approchant de la ville...» et se termine à « ...et en pleurant, il rentra dans Surinam.»

Après que Candide eut subis une multitude de péripéties à travers divers endroit, tous autant différents les uns des autres, il arriva avec son Cacambo, son adjuvant, dans la ville de Surinam. A l'entrée de cette ville, ils y rencontrent un esclave, qui va ensuite leur apprendre ce qui lui est arrivé. De ce fait, nous allons voir que Voltaire utilise cette scène, pour développer l'esprit critique des protagonistes, ainsi que de nous en apprendre davantage sur les problèmes demeurant dans cette société du 18ème siècle.

1. Les différents aspects du « nègre » à travers ce passage
2. L'idée de lien avec le commerce triangulaire, qu'évoque l'auteur dans ce passage.
3. La critique de la religion à l'intérieur du texte
4. La conséquence que cette rencontre a provoqué chez Candide

Extrait du document:

Lors de leur arrivée dans la ville de Surinam, les deux compagnons firent la rencontrent d'un esclave gisant à l'entrée de la ville. S'en va suivre un discours entre ces trois hommes, qui dynamisent en quelques sortes le récit du « nègre ». Effectivement, dans le dialogue entre les protagonistes, nous remarquons que l'esclave présente différents aspects, ainsi que différentes caractéristiques. C'est pourquoi, le « nègre » est dans un « état horrible » (ligne 23), comme le dit Candide. Cet « état horrible » est montré explicitement aux lignes 21 et 22 : « il manquait à ce pauvre homme la jambe gauche et la main droite ». S'en suit des explications à cette horreur, aux lignes 28 à 30.
  • Commentaire portant sur un extrait de l'oeuvre de Voltaire, "La Princesse de Babylone", chapitre 3, « son pays madame » à « ...des perroquets qui prêchent à merveille » dans lequel Voltaire compose une satire sociale.
    № 22282 | 1,155 mots | 1 source | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de texte portant sur le chapitre XVIII de "Candide", concernant la visite du palais et la cité d'Eldorado.
    № 8345 | 990 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire du chapitre 30 de "Candide" de Voltaire portant sur le malheur des personnages. (pdf)
    № 17364 | 920 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires