«Commentaire philosophique », Pierre Bayle Commentaire Composé by Blanchefleur

«Commentaire philosophique », Pierre Bayle
Commentaire composé d'un extrait du chapitre 6, tome II, tiré de l'œuvre «Commentaire philosophique », de Pierre Bayle, de dernier démontrant que la diversité des croyances est bénéfique.
№ 16923 | 825 mots | 0 sources | 2010
Publié le juin 17, 2010 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

A l'époque de Pierre Bayle, il y avait de nombreux problèmes religieux. Les protestants ont souvent été persécutés et expulsés. Henri IV a reconnu le droit aux protestants avec l'édit de Nantes qui est révoqué au XIIème siècle par Louis XIV. Ils s'exilent donc en Allemagne ou en Angleterre. De nombreux penseurs ont lutté pour la liberté de culte. Pierre Bayle en fait partie. Ce texte d'ailleurs parle de l'intolérance protestante. L'extrait que nous allons étudié commence à « Il n'y a pas dit-on, de plus dangereuse peste» et se termine à «le désordre vient non pas de la tolérance, mais de la non-tolérance.» Il est extrait du chapitre 6, tome 2 de l'œuvre «Commentaire philosophique».

I. La structure argumentative du texte
II. Comment Bayle critique l'intolérance protestante
III. Le sens de ce texte

Extrait du document:

Ensuite, dans ce texte nous assistons à un retour à la réalité. Ce retour à la réalité a lieu de la ligne 15 à la ligne 19. Il se fait par un jeu de question réponse. La première réponse est la reprise de ce qu'il y a d'écrit en haut. Pour l'autre réponse, il met en cause le clergé et le roi. L'attaque est directe, il s'en prend aux catholiques. Il dénonce l'entente entre le roi et le clergé. Bayle prend la défense des protestants.

Commentaires