« L'École des femmes », Molière Commentaire Composé

« L'École des femmes », Molière
Commentaire composé portant sur l'ouvrage « L'École des femmes », de Molière et se demandant comment Agnès réussit à dépasser la domination exercée par Arnolphe.
№ 31043 | 1,750 mots | 0 sources | 2012
Publié le oct. 20, 2014 in Danse et Théâtre , Littérature
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans l'ouvrage « L'École des femmes », de Molière, Arnolphe est un personnage très complexe, que l'on a parfois du mal à comprendre pour différentes raisons.Il s'agit d'une personne qui veut avant tout s'imposer, et qui cherchera à le faire tout au long du texte grâce au pouvoir de la parole. Pour lui, il n'y a qu'un avis possible, le sien. Dans le texte, il essaie de convaincre Agnès de rester avec lui. Pour cela, il essaye de l'écraser par son flot de paroles. Il répond plus longuement qu'elle a presque chacune de ses répliques. Pour paraitre plus fort et la rabaisser, il lui parle des femmes, qu'il qualifie de « traitresses ». Le personnage d'Agnès évolue au fil du texte.

I) Arnolphe, un personnage très complexe
II) L'évolution du personnage d'Agnès

Extrait du document:

Agnès se révolte dès qu'elle a compris que l'on s'était joué d'elle. Elle décide de tout faire pour acquérir des connaissances (« Je ne veux plus passer pour sotte si je puis »). Elle ne se laisse plus faire, ne se soumet plus à son autorité. Elle lui dit bien qu'elle-même a honte de ce qu'il a fait d'elle (« Moi-même j'en ai honte »). Elle le provoque également en mentionnant Horace, sachant qu'il s'agit là d'un sujet sensible (« Horace avec deux mots en ferait plus que vous »). Elle joue de cela pour énerver Arnolphe et prendre un peu sa revanche. Elle lui dit même que le peu qu'elle a appris, c'est d'Horace : « C'est de lui que je sais ce que je puis savoir ».

Commentaires