"La Nouvelle Héloïse" de Rousseau - lettre XXII, tome 2 Commentaire Composé by fanny37

"La Nouvelle Héloïse" de Rousseau - lettre XXII, tome 2
Commentaire portant sur un extrait de l'œuvre de Rousseau qui relate la passion mouvementée entre un jeune précepteur, Saint Preux, et son élève, Julie d’Etanges, une jeune femme noble.
№ 6663 | 3,410 mots | 0 sources | 2008
Publié le juin 24, 2008 in Littérature
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce commentaire analyse la fin de la lettre XXII de Saint Preux à Julie située dans la deuxième partie du livre "Julie ou la Nouvelle Héloïse". L'extrait étudié va de "Depuis ta lettre reçue je suis allé tous les jours chez M.Silvestre..." jusqu'à "ou vivre loin de ce qu'il aime !" Dans cette partie, Saint Preux doit partir à Paris, loin de Julie qui refuse de s’exiler à Londres avec lui. Il lui décrit donc la vie parisienne, puis Julie lui envoie un colis. Saint Preux lui décrit alors dans cet extrait, son transport au moment de la réception et de l’ouverture du paquet, qui contient un portrait de Julie.

I. Le rapprochement des deux amants, grâce à la lettre, au talisman, et aux rêves

II. La dualité de la passion, à la fois source de plaisir et de souffrance, et symbolisée par le talisman, objet magique et presque mystique

Extrait du document:

Julie ou la Nouvelle Héloïse est un roman épistolaire de Jean-Jacques Rousseau, écrivain et grand philosophe du siècle des Lumières. Ce roman a été conçu à la faveur d’une longue pause dans le combat philosophique et politique du «citoyen», esquissé dès 1756, puis conduit à une première version en quatre parties (1757), terminées en 1758, arrangées les deux années suivantes, enfin publiées en 1761. La Nouvelle Héloïse comporte six parties et cent soixante trois lettres. Il connut un très grand succès aux XVIII ème et XIX ème siècles et a été réédité de nombreuses fois...
(...) Roman philosophique, il est aussi la rêverie sentimentale d’un Rousseau qui a dit avoir créé un monde et des êtres «selon son cœur». Rousseau y expose déjà les idées, concepts et théories qu’il développera dans ses œuvres futures, tout en peignant l’histoire d’une passion et en exaltant les sentiments amoureux...

Commentaires