"La Place Royale" de Corneille Commentaire Composé by Bergotte

"La Place Royale" de Corneille
Commentaire composé analysant la pièce théâtrale "La Place Royale" de Corneille avec une théâtralité qui ouvre ses personnages et son intrigue à une multiplicité d'interprétations.
№ 14918 | 2,705 mots | 0 sources | 2010
Publié le avr. 16, 2010 in Danse et Théâtre , Littérature
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La Place Royale est écrite par Corneille dans des années de mutations de la scène parisienne et de l'art dramatique. En effet, autour de 1630, le public devient plus raffiné ; il exige des divertissements qui lui correspondent, dans lesquels même il peut se reconnaître. Puisque la règle est de lui plaire, il impose les siennes. Sur le plan technique, les règles dramatiques arrivent des Italiens. Ce théâtre se trouve partagé entre des contraintes qu'il s'impose et le goût de ce qui « fait vrai ». Dans ce contexte, « les comédies de Corneille sont organisées selon des règles plus strictes [que celles de Molière], avec une intrigue plus agencée, plus visible, plus rigoureuse, au mépris parfois de la liberté des personnages, sinon même de la vraisemblance de leurs caractères et de leurs conduites. »

1. Admettre la validité du jugement de Patrick Dandrey
2. Nuancer le jugement de Patrick Dandrey par tous les éléments qui donnent la liberté et la vraisemblance de la pièce
3. Aller contre l'idée d'une mécanique théâtrale jugée trop écrit et dont la liberté réside dans son potentiel dramatique, bref, dans sa théâtralité

Extrait du document:

Définir la notion de vraisemblance implique de la recadrer dans son historicité. Il convient de noter un trait qui peut paraître, et pour cause, paradoxal à qui n'a fait que survoler la pièce : Corneille a un vrai souci de vraisemblance quand il écrit La Place Royale. Corneille appartient à la génération de 1628 : Auvray, Du Ryer, Mareshal et lui-même s'élèvent contre des règles trop strictes, ce qui ne signifie pas que leurs pièces sont mal organisées dès lors qu'on comprend par règles des normes moins imposées de l'extérieur que consenties intérieurement par les dramaturges.
  • Dissertation sur la pièce de Corneille "La Place Royale", dont la situation de départ est un couple amoureux à qui tout sourit. Corneille tente de montrer comment l’amour peut faire échec à l’amour.
    № 3063 | 11,150 mots | 0 sources | 2007 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire des vers 939 à 970 de « La Place Royale » de Corneille se demandant en quoi ce passage reflète le désarroi dans lequel est plongé Alidor.
    № 24089 | 1,455 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui présente l'évolution et l'organisation des institutions juridiques de l'époque, par lesquelles on cherche à affirmer la justice royale dans le but de rétablir la souveraineté royale.
    № 11151 | 1,460 mots | 0 sources | 2009 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires