La religion dans « La Religieuse », de Diderot Commentaire Composé

La religion dans « La Religieuse », de Diderot
Dissertation portant sur le roman «La Religieuse », de Diderot et se demandant dans quelle mesure cette fable de la liberté est une revendication de liberté par rapport à la religion.
№ 19106 | 1,800 mots | 0 sources | 2009
Publié le août 23, 2010 in Littérature
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La Religieuse est-il autre chose qu'une dénonciation des couvents ? Le roman va-t-il plus loin ? Est-ce un roman anti-clérical ? Voire irréligieux, qui met en avant une défense de l'incrédulité ? Ou plus loin encore : est-ce un roman marqué par l'athéisme ? Ces questions sont légitimes car Diderot élabore une philosophie athée : peut-on situer La Religieuse comme une étape dans cette évolution du philosophe vers l'athéisme ? On l'a souvent pensé. Le critique américain G. May affirme qu'on ne saurait aller aussi loin, et que La Religieuse est une sorte de roman chrétien à sa façon. Il constate que le roman n'a pas été mis à l'index (alors que Jacques le fataliste l'a été). Mais la mise à l'index n'est pas un argument déterminant, dans la mesure où certains textes ont échappé à la censure religieuse, surtout à la période concernée par ce roman (proche de la Révolution). De leur côté, R. Pomeau et R. Mauzy pensent qu'on peut repérer dans le roman une critique qui va au-delà de la satire des couvents.

I- La satire des couvents
II- Analyse du phénomène religieux dans le roman

Extrait du document:

Le roman met en outre en scène toute une série de tactiques de séduction, par exemple les tactiques artificieuses de la supérieure de Sainte-Marie, laquelle laisse passer la colère, le chagrin de Suzanne, lui parle avec douceur, et petit à petit développe des manœuvres qui la livrent à l'état religieux.

Commentaires