"Le Bel Inconnu" de Renaud De Beaujeu Commentaire Composé

"Le Bel Inconnu" de Renaud De Beaujeu
Commentaire composé analysant un extrait de l'oeuvre médiévale de Renaud de Beaujeu apparaissant comme un tournant dans la narration.
№ 13429 | 1,480 mots | 0 sources | 2009
Publié le janv. 18, 2010 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans le roman de Renaut de Beaujeu, Le Bel Inconnu arrive enfin au terme de sa quête initiale : sauver la reine du pays de Galle, Blonde Esmerée, retenue prisonnière par les enchanteurs Evrain et Mabon. Il doit alors faire ses adieux à ses compagnons afin de poursuivre seul son chemin et délivrer la maîtresse d'Hélie.
Situé au centre du roman, nous nous demanderons en quoi ce passage est une charnière entre le passé du Bel Inconnu et le futur de Guinglain.
L'extrait étudié va de 2839 à 2899.

1. Une scène d'adieux
2. La description de la « Gaste cité »
3. La présence des jongleurs

Extrait du document:

Guinglain se trouve à l'orée de la cité de Senaudon où Blonde Esmerée, la fille du roi Gringras, est retenue prisonnière. Il est alors accompagné d'Hélie la servante de la dame, de Robert son écuyer, de Lampart, le maître de la cité de Galigans que le Bel Inconnu avait affronté en duel afin de bénéficier de son hospitalité et également sénéchal de la maîtresse d' Hélie) et enfin du nain Tidogolain. Ce dernier, qui accompagne Hélie depuis le début de son périple, se distingue des nains traditionnels de la littérature médiévale. En effet, leur rôle est habituellement peu flatteur à l'image du nain de Lancelot ou le Chevalier de la charrette, être maléfique qui oblige le chevalier à subir le déshonneur en montant dans sa charrette à la manière d'un prisonnier. Au contraire, le nain Todogolain fait preuve de beauté et de courtoisie en conduisant le héros vers l'accomplissement de son destin. Sa bonté et son humanité sont si grandes qu'il ressent une douleur inexprimable lorsque Le Bel Inconnu continue seul sa route : « de l'autre part pleuroit li nains, / Les cevals traioit a ses mains, / D'estrange guisse grant dol fait. » (v2849-2951).
  • Présentation philologique et historiographique de la chanson de toile "Bele Yolanz" afin de mieux comprendre leurs origines et leurs processus créationnels.
    № 22081 | 1,950 mots | 11 sources | 2011 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire composé du célèbre extrait du baiser " le fier baiser" analysant l'importance de la scène dans la littérature médiévale et mettant en avant les notions de courtoisie et de merveilleux.
    № 13468 | 2,120 mots | 0 sources | 2009 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture de la pièce de théâtre « Les Belles-sœurs » de Michel Tremblay se demandant comment la mise en scène réaliste de la pièce vient immerger le spectateur dans l'univers des Belles-sœurs.
    № 29669 | 1,350 mots | 3 sources | 2010 | CA | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires