"Le philosophe Scythe" de Jean de la Fontaine Commentaire Composé by Gildas Zalio

"Le philosophe Scythe" de Jean de la Fontaine
Commentaire composé du poème extrait du troisième recueil de Fables.L’auteur s’inspire ici de diverses sources antiques pour mettre à jour le problème du bonheur, posé par une société du XVIIIème siècle qui tend à faire apparaître la notion d’individualis
№ 3613 | 3,290 mots | 0 sources | 2006
Publié le févr. 19, 2008 in Littérature , Philosophie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

À travers la rencontre et le dialogue de deux jardiniers, l’auteur confronte deux philosophies, et pour mieux appuyer ses idées, il use d’un contre-exemple du stoïcisme qui se trouve être l’épicurisme, auquel il adhère. Fort de tous ces éléments, il semble logique que l’on se demande en quoi La Fontaine oppose-t-il deux conceptions philosophiques au service de ses convictions expliquées par une fable ? Découleront de cette question les études successives de l’éloge tout d’abord, puis du blâme et enfin du sens allégorique de la fable servant à La Fontaine pour exprimer ses idées.

Extrait du document:

Le bonheur semble omniprésent tant dans la description que dans le comportement du sage ; à preuve son réseau lexical composé des termes : « sage », représentant une forme accomplie de la pensée de l’Homme, « satisfait et tranquille », définissant un état d’esprit propre à une personne heureuse, et enfin « bonheur », explicitant le sentiment permanent ressenti par ce Grec. De même, la comparaison du sage « au vieillard de Virgile » dans les Géorgiques, où ce vieillard est tout-à-fait comblé par son occupation horticole, participe – au même titre que son assimilation, dans l’expression « homme égalant les rois, homme approchant des dieux », à des places enviées et donc appréciables du monde – d’une valorisation de sa personne. De surcroît, l’anaphore du mot « homme » suivie de l’importante fonction de « [roi] » supplantée par la fonction par excellence de « [dieu] » produit un effet crescendo qui imite un mouvement d’ascension, ce qui peut imager l’atteinte d’un zénith.
  • Dissertation de 950 mots commentant une citation de Saint-Beuve à propos de Jean de La Fontaine et se demandant si Saint-Beuve a raison d'affirmer que ce grand poète est le dernier et le plus grand de son siècle.
    № 29696 | 950 mots | 0 sources | 2013 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire, sous forme de plan détaillé, de la fable « Le loup et l'agneau », de Jean de la Fontaine se demandant en quoi cette fable dénonce habilement la violence masquée de ceux qui cherchent à justifier par une logique pervertie leur cruauté.
    № 30880 | 2,370 mots | 0 sources | 2014 | FR | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation de littérature sur l'affirmation de La Fontaine concernant la visée de ses écrits.
    № 12696 | 1,240 mots | 0 sources | 2009 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires