"Les Mots", Sartre Commentaire Composé by Bergotte

"Les Mots", Sartre
Commentaire composé de l'épisode du coiffeur ["Mon grand-père s'agaçait... il fait le dos rond."] dans "Les Mots" de Sartre.
№ 14856 | 1,675 mots | 0 sources | 2004
Publié le avr. 14, 2010 in Littérature , Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Jean-Paul Sartre fait partie de ces écrivains, philosophes, qui ont bien connu la psychanalyse et la sociologie à leurs débuts. Les textes à visée autobiographiques que constituent les Carnets de la drôle de guerre ou L'enfance d'un chef ne sont que les prémices d'une dernière grande œuvre d'un des grands polygraphes du XXe siècle, Les Mots, récit de son enfance, écrit de 1963 à 1967. L'extrait choisi est tiré de la première partie de l'autobiographie, intitulée « Lire » et constitue l'épisode appelé communément « du coiffeur ». En effet, il est question de Sartre enfant qui, poussé par son grand-père Karl Schweitzer, se rend chez le coiffeur afin de se faire couper ses cheveux devenus trop longs pour un garçon de son âge.
En quoi cet épisode du coiffeur constitue-t-il le coup de théâtre de la « comédie » qu'est l'enfance de Sartre ? Deux aspects du texte seront traités : tout d'abord l'évocation de cette société de faux-semblants dans laquelle baigne le jeune Jean-Paul, et ensuite la révélation d'un physique ingrat jusqu'alors caché à l'enfant.

Extrait du document:

Comme pour justifier de ce « ton de […] vie », Sartre rapporte un épisode qui rappelle son opération de « l'appendice ». De la même façon que Karl, le grand-père, n'en a touché mot à Anne-Marie, la mère, qui elle, à ce moment, « n'en avait pas soufflé mot à Karl pour lui éviter des angoisses ».

Commentaires