"Lysistrata" d'Aristophane Commentaire Composé by veber

"Lysistrata" d'Aristophane
Commentaire composé portant sur un passage de "Lysistrata" d'Aristophane se demandant comment une scène comique devient le lieu d'une prise de parole politique. (pdf)
№ 31109 | 3,085 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le nov. 09, 2014 in Littérature
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Passage concerné : confrontation commissaire / Lysistrata, p.158-165: de "allons, interroge-les" à "le commissaire s'en va furieux".

Alors que les héroïnes, ayant décidées d'une grève générale du sexe,
tiennent le siège de l'Acropole, et après que feu et eau se soient livrés bataille,
un commissaire vient fièrement tenter de résoudre le conflit, et rapidement si
possible. Mais il rencontre une opposition inattendue : les femmes ne sont pas
prêtes à baisser les bras, et se défendent becs et ongles face à la tyrannie
misogyne, au nom de la paix. S'engage alors un débat acharné entre le
représentant de la gent masculine, le commissaire, et celui de la gent
féminine, Lysistrata. Désemparé, l'homme se ridiculise par son entêtement,
quand la jeune femme suscite l'admiration.

I/ La guerre des sexes
II/ Une inversion radicale des postures, source de l'effet comique…
III/ … une puissance universelle

Extrait du document:

Les femmes tiennent bon, sous l'égide du « bon sens », aboutissement
naturel de ce que l'on pourrait nommer l' « intuition féminine ». C'est donc que
la force des femmes ne vient pas d'un dépassement de leur condition, de
l'éducation, d'une construction, mais d'un retournement quasi-total de leur
« défauts » en « qualités », qualités qui demeurent naturelles. D'ordinaire
cantonnée à l'espace privée, au foyer, la femme, dans les paroles de
Lysistrata, transgresse cette limite en faisant des principes de sa vie ordinaire
des modèles d'action politique. En somme, de même que démêler un conflit
revient à démêler une pelote de laine, gouverner un état revient à gérer un
ménage : « Vous ? Gérer les fonds? », s'indigne le commissaire à la page 159
« Eh bien ? Qu'est-ce que tu trouves là d'inouï ? Ce n'est pas nous qui gérons
les ressources du ménage pour vous, sur tous les chapitres ? »
  • Commentaire de l'œuvre « Lysistrata », d' Aristophane se demandant en quoi cette pièce de théâtre est comique.
    № 21283 | 1,100 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires