« Mademoiselle Julie », Strindberg - pages 67 à 71 Commentaire Composé

« Mademoiselle Julie », Strindberg - pages 67 à 71
Commentaire des pages 67 à 71 de l'ouvrage « Mademoiselle Julie », de Strindberg se demandant quelles sont les conséquences de l'intervention de Christine dans les discussions du couple et que représente cette dernière.
№ 27366 | 2,080 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le déc. 14, 2011 in Littérature , Littérature Etrangère
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le passage étudié (pages 67 à 71) est extrait de la pièce « Mademoiselle Julie » d'August Strindberg, celle-ci est un huis-clos tragique traitant des rapports entre maître et serviteur dans lesquels s'opère la destruction de Julie. Une critique sociale qui passe par une vision pessimiste du couple et une exploration du psychisme. L'extrait qui nous intéresse se situe à la fin de la pièce, juste avant le dénouement ; Julie a pris la décision de partir et Jean, dans la scène précédente, a tué son oiseau. Ici Christine arrive et Julie la supplie de l'aider mais finalement la cuisinière la remet sèchement à sa place et face à la réalité.
Dans un premier temps, nous soulignerons la détresse de Julie et son expression dans cette scène. Puis nous nous pencherons sur le scindement entre Christine et Julie, malgré leur sexe, dû à la différence de classe, et comment ses actions l'ont menée la fin de tout respect pour Julie. Enfin nous étudierons le personnage de Christine comme une figure d'autorité, à la fois morale et religieuse.

Extrait du document:

Julie souligne leur rapprochement, dû au fait qu'elles soient toutes les deux du sexe féminin. Car c'est bien le fait de faire partie du sexe faible qui l'a perdue. Elle lui dit « Sauve-moi de cet homme ! », et « Tu es une femme, et tu es mon amie ! Méfie-toi de ce goujat ! ». Mais Christine ne répond pas à son appel, elle est « froide, sans émotion » comme le montre la didascalie. Comme Julie ne peut plus se battre il y a à présent une volonté de rédemption chez elle : elle veut être sauvée mais aussi et surtout pardonnée, elle comprend qu'elle a joué avec le feu et que cela l'a perdue.

Commentaires