"Prédit me fut" de Louise Labé Commentaire Composé

"Prédit me fut" de Louise Labé
Commentaire composé portant sur le sonnet XX "Prédit me fut" extrait des "24 Sonnets"de Louise Labé, dans lequel elle fait part de sa propre expérience amoureuse. (pdf)
№ 26534 | 1,710 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le oct. 10, 2011 in Littérature
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans le sonnet XX, écrit en décasyllabes et à la première personne comme l'ensemble
des pièces du recueil, Louise Labé fait part de sa propre expérience amoureuse. Elle raconte
les débuts d'une passion et ses prolongements douloureux, liés les uns et les autres à une
fatalité omniprésente. Mais, au-delà de la relation vécue et du lyrisme personnel, sont
développées une réflexion sur une situation amoureuse ainsi qu'une conception originale de
l'amour.

1. Le thème dominant et l'évolution de la situation
2. L'importance de la fatalité
3. La conception de l'amour mise en jeu dans le sonnet

Extrait du document:

Le repérage des champs lexicaux conduit à remarquer une double thématique. Le
thème essentiel est indiqué par la récurrence du verbe aimer dans les quatrains : au vers 2, il
est mis en valeur par l'enjambement et par sa place avant la césure. Ce verbe est repris aux
vers 5 et 8, à une place analogue à celle du vers 2 (après la césure) ; dans ces deux vers 5 et 8, le verbe aimer est placé devant deux adverbes (fatalement, v. 5 ; ardentement, v. 8), à la rime, de même longueur et de sonorités proches, ce qui crée un effet d'insistance. Le fait que le sujet du verbe varie (« lui » sous-entendu au vers 5, « je » au vers 8) indique une symétrie.
L'amour est donc le thème dominant du sonnet. Cependant l'environnement lexical indique
une évolution des sentiments : dans un premier temps, le verbe devais (v. 1) présente l'amour comme une fatalité à venir.

Commentaires