« Sganarelle ou le cocu imaginaire », Molière Commentaire Composé

« Sganarelle ou le cocu imaginaire », Molière
Commentaire du monologue de Sganarelle portant sur l'infidélité de sa femme, extrait de l'ouvrage « Sganarelle ou le cocu imaginaire », de Molière et se demandant en quoi le malentendu confronte notre héros à un dilemme qui tourne vite au ridicule.
№ 28391 | 1,820 mots | 0 sources | 2012 | FR
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Parmi les nombreuses œuvres de Molière, « Sganarelle ou le cocu imaginaire » fait partie de celles qui connurent un franc succès. Cette comédie en un acte, rédigé en vers fût représentée pour la 1e fois en 1660 au théâtre du petit-Bourbon situé dans la capitale. La comédie de Molière, illustre dramaturge et comédien Français du XVIIe siècle, met en scène 9 personnages dont Célie, éprise de Lélie, mais dont le père la destine à un tout autre avenir. Bon bourgeois Parisien, il souhaite voir sa fille s'unir à Valère car celui-ci est davantage fortuné. Célie, désespérée après une violente dispute avec son père, s'évanouit dans la rue en laissant tomber un portrait de son bien-aimé. Sganarelle, passant non loin, s'arrête pour venir en aide à la jeune femme et l'emmène chez lui. Sa femme, contemplant discrètement la scène par la fenêtre se sent trahie. Elle va donc chercher le portait du jeune homme et le contemple un instant. À son tour, son mari, Sganarelle, l'observe secrètement et se croit, lui aussi trompé. Dans le passage sur lequel nous allons nous attardés, Sganarelle, confronté à un terrible dilemme, fait un long monologue concernant les prétendues infidélités de sa femme. Dans ce monologue, il s'interroge sur la conduite qu'il doit tenir suite à cet incident qui lui paraît tragique. Sganarelle se sent tiraillé entre deux sentiments : l'intense désir de vengeances envers celui qu'il croit l'amant de sa femme et la peur.

I- Le malentendu de Sganarelle et de sa femme, le contexte et les conséquences de ce mépris
II-Le dilemme auquel Sganarelle est confronté, comment il réagit à celui-ci, ainsi que sa dimension comique

Extrait du document:

Curieusement, Sganarelle aborde le tort de sa femme seulement dans les derniers vers de son monologue comme si Léli, le présumé amant de celle-ci était en majeur partie fautif de cette tromperie. Il parle de sa femme comme d' ‘'une femme volage''. En effet, le terme ‘'cocu'' est une déformation du mot ‘'coucou'' désignant un volatile dont la femme passait pour volage. À la fin de ce monologue, le personnage ne semble pas véritablement en vouloir à sa femme, pour le moins, sa rancune est bien plus faible que celle qu'il éprouve pour Léli.
  • Commentaire de la scène 1 de l'acte I de "Dom Juan" de Molière expliquant comment Molière expose l'intrigue de l'histoire, le héros de la pièce et comment il parvient à surprendre le lecteur en l'informant.
    № 29571 | 1,515 mots | 0 sources | 2013 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire des scènes 5 et 6 de l'acte V de la pièce de théâtre « Dom Juan », de Molière se demandant en quoi cette fin paraît répondre aux attentes du spectateur par un châtiment divin spectaculaire digne de l'immoralité de Dom Juan.
    № 26722 | 1,680 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire des scènes 3,4,5 et 6 de l'acte V de "Dom Juan" de Molière se demandant en quoi cette scène met en avant deux types de registres.
    № 28748 | 1,210 mots | 0 sources | 2012 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires