"Spleen" de Baudelaire - LXXVIII Commentaire Composé by panache

"Spleen" de Baudelaire - LXXVIII
Commentaire portant sur le poème 78 extrait du recueil "Les fleurs du mal". Baudelaire nous transmet en 5 quatrains ses états d’âme, sous forme d’images et de métaphores.
№ 7489 | 915 mots | 0 sources | 2008
Publié le juil. 29, 2008 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Comme beaucoup de poètes du XIXème siècle, Baudelaire semble souffrir du «mal du siècle», cette mélancolie lui donne l’inspiration pour écrire ses plus beaux poèmes réunis dans le recueil des fleurs du mal.
Ce commentaire tente d’étudier l’esprit du poète et les images qui lui renvoient les difficultés du monde qui l’entoure.

Extrait du document:

Baudelaire dépeint des thèmes qui lui sont chers : l’Espoir, la souffrance et le rejet du poète par le monde. Tout d’abord en observant le poème, on note l’anaphore du mort «quand» au début des trois premières strophes, qui représente le but de Baudelaire d’expliquer les causes du Spleen chez le poète. Ces trois répétitions mettent en valeur évidemment la vision tragique de Baudelaire de la vie du poète. Son Esprit, comme dans la plupart de ses œuvres est tourmenté par l’univers dans lequel «il vit» («long ennuis» vers 2). Les voyelles orales sont synonymes de douleur, avec les assonances en [i] dans les mots «ciel» vers 1, «esprit» vers 2, «gémissant» vers 2, «ennuis» vers 2, «horizon» vers 3, «triste» vers 4, «nuits» vers 4. On retrouve ces voyelles nasales dans le titre le «spleen». Le premier vers semble d’une longueur extrême comme la souffrance du poète. D’ailleurs celui-ci gémit, ce n’est pas un hurlement, ni un cri bref, c’est une petite plainte faible mais constante.

Commentaires