« Un hémisphère dans une chevelure », Baudelaire Commentaire Composé by Duras90

« Un hémisphère dans une chevelure », Baudelaire
Commentaire du poème « Un hémisphère dans une chevelure », de Baudelaire se demandant de quelle manière Baudelaire réussit à retracer le parcours de tout un voyage imaginaire et d'un voyage mental, celui de la mémoire.
№ 28242 | 3,965 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le avr. 21, 2012 in Littérature
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« L'artiste, le vrai artiste, le vrai poète, ne doit peindre que selon ce qu'il voit et ce qu'il sent. Il doit être réellement fidèle à sa propre nature. », Écrit Charles Baudelaire dans le Salon de 1859. Cette phrase, notamment à travers les verbes « voit » et « sent », pourrait être le résumé de toute l'activité poétique de Baudelaire : écrire les sens, en d'autres termes, essayer de retranscrire sur le papier, ses propres sensations, tout en essayant de les faire revivre, de leur redonner vie à travers l'écriture. Or, c'est notamment ce que semble avoir tenté Baudelaire au sein de son poème en prose « Un hémisphère dans une chevelure », issu de son œuvre Le Spleen de Paris (1962). En effet, au sein de ce poème, qui est une réécriture de "La Chevelure » (Spleen et Idéal), toute l'activité de Baudelaire consiste, à travers le motif de la chevelure, à convoquer tous les sens, de les faire vivre sur le papier, afin de recréer son propre monde, son propre « hémisphère », son propre voyage imaginaire et de nous le faire partager, toujours avec son incroyable écriture musicale.

I) Un poème en prose aux accents amoureux
II) Le motif de la chevelure: base du travail poétique
III) Le poème d'un double voyage: celui de la rêverie et celui de la mémoire

Extrait du document:

Tout le poème repose sur une circularité. Si l'on ne lit que la première et la dernière phrase du poème, on peut tout de suite remarquer cet effet de boucle. En effet, on peut relever une répétition construite sur un parallélisme de construction entre : « Laisse-moi respirer longtemps » et : « Laisse-moi mordre longtemps ». En comparant ces deux débuts de phrases, on observe très bien la similitude au niveau de la construction, fondé sur le schéma : Verbe à l'impératif, verbe à l'infinitif, adverbe. Cette boucle est accentuée par l'anaphore du « dans », qui revient au début des paragraphes 4-5-6, que nous avons analysé précédemment.
  • Dissertation portant sur le voyage et la solitude, thèmes récurrents dans la vie et la poésie de Baudelaire.
    № 7847 | 1,550 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire du texte «L'artiste, homme du monde, homme des foules et enfant» issu de l'œuvre «Le peintre de la vie moderne», de Baudelaire se demandant quelles sont les différences et les points communs que l'auteur effectue entre l'enfant et le génie.
    № 20873 | 2,080 mots | 0 sources | 2010 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire du réquisitoire de Monsieur Pinard et les projets de préface de Charles Baudelaire pour le recueil de poèmes "Les Fleurs du mal" et se demandant quels sont les différents arguments visant à défendre ou à accuser ce recueil de poèmes.
    № 24890 | 2,045 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires