« Age de pierre, âge d'abondance. L'économie des sociétés primitives », Sahlins Commentaire de Texte

« Age de pierre, âge d'abondance. L'économie des sociétés primitives », Sahlins
Commentaire du chapitre I nommé «La première société d'abondance», issu de l'œuvre « Age de pierre, âge d'abondance. L'économie des sociétés primitives » de Sahlins s'interrogeant sur la position de l'économie primitive.
№ 18217 | 2,380 mots | 0 sources | 2010
Publié le juil. 28, 2010 in Anthropologie , Économie , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

A travers cet ouvrage Stone age economics (1972), traduit et paru en français en 1976, sous le titre Age de pierre, âge d'abondance. L'économie des sociétés primitives, Marshall Sahlins s'oppose aux théories utilitaristes de l'économie, critique la notion d'économie de subsistance, et relance le débat en anthropologie économique entre idéalisme (qu'il soutient) et matérialisme (notamment celui de Godelier et de l'anthropologie marxiste), qui oppose raison culturelle et raison utilitaire. L'extrait étudié est le premier chapitre de l'ouvrage s'intitulant «La première société d'abondance».Il s'articule autour de quatre sous-parties, que Sahlins intitule « les sources de l'erreur », « une sorte d'abondance », « l'alimentation », et enfin « les chasseurs-collecteurs: révision d'un procès » que nous étudierons de façon linéaire.

Extrait du document:

Pour l'auteur, ce jugement péjoratif découle en partie de représentations symboliques, se retrouvant dans le religieux (Jacob et Esau), la morale notamment d'Adam Smith, et sur lesquelles reposent nos sociétés. La nature doit être domptée, domestiquée; les chasseurs-collecteurs n'ayant pas effectué ce fameux bond néolithique, ne peuvent qu'être soumis aux dures conditions de la subsistance et de la survie.

Commentaires