« Anthologie du point de vue pragmatique », Kant Commentaire de Texte by plash

« Anthologie du point de vue pragmatique », Kant
Commentaire d'un extrait de l'essai « Anthologie du point de vue pragmatique », de Kant visant à expliquer en quoi le « je » permet de distinguer l'Homme des choses.
№ 19190 | 1,165 mots | 1 source | 2010
Publié le août 23, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le « Je » philosophique est au centre de la pensée. Descartes disait « Je pense donc j'existe » ou encore « Qui suis-je ? Je suis une chose pensante ». Ce « Je » démontre une implication de l'homme dans sa pensée. Ainsi, ce dernier tout comme Kant pose la conscience comme indissociable de l'Homme. C'est donc cette conscience qui le distingue des choses revêtant ainsi une dimension personnelle affirmant son identité et sa dignité. Seulement, ce texte de Kant extrait de l'Anthologie du point de vue pragmatique ne met pas en lumière les risques de dépendance de la conscience et par là la non signification du « Je ». Le texte étudié débute à « Posséder le « je » dans sa représentation » et se termine à « Auparavant il ne faisait que se sentir, maintenant il se pense ».

I/ La conscience permet à l'Homme de s'affirmer comme unique vis-à-vis des autres hommes et vis-à-vis des choses
II/ Pour affirmer cette conscience, le « je » est important car révélateur d'un mode de pensée propre et original
III/ Seulement, le « je » peut être menacé par des influences qui agissent sur la conscience

Extrait du document:

Si le sujet dit « je » en toute conscience, il peut ne pas savoir ce qu'il implique. C'est ce que souligne Heidegger lorsqu'il parle de la généralisation du « on » invoquant ainsi le fait que des personnes conscientes veulent se dédouaner de toute réflexion personnelle ainsi que de toute responsabilité. Ainsi, la conscience est inutile et l'homme retombe dans l'univers sensitif d'où la pensée l'a extrait. S'engage donc un processus de répétition, le même processus dont usent les enfants dans les méthodes d'apprentissages.

Commentaires