« Belle du seigneur », Albert Cohen Commentaire de Texte

« Belle du seigneur », Albert Cohen
Commentaire de deux monologues du personnage d'Ariane issus de l'ouvrage « Belle du seigneur » d'Albert Cohen se demandant en quoi la présence d'un monologue dans une œuvre romanesque pose problème.
№ 24685 | 5,385 mots | 0 sources | 2011
Publié le mai 31, 2011 in Littérature , Linguistique
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les deux extraits étudiés sont issus de l'ouvrage « Belle du seigneur », d'Albert Cohen. Le premier corpus débute à « […] c'est agréable de causer avec vous Éric » et se termine à «mais non je n'étouffe pas je suis dans mon bain […] ». Le deuxième extrait débute à « […] il a raclé sa gorge » et se termine à «je la garde éteinte dans ma bouche ça fait ouvrier électricien […] ».
Il s'agit ici d'analyser les deux corpus selon le repère de l'appareil formel de l'énonciation, puis de comparer ces deux analyses afin de faire émerger des observations quant à la complexité du genre littéraire auquel ils appartiennent.

Extrait du document:

De « je suis sûre qu'elle ne m'a pas quittée » (9) à « plus maintenant » (11), le passé composé des verbes «a quittée » (9) et « a enlevée » (10) exprime le bilan de l'accomplissement d'une action passée : ainsi, le passé composé est ici déictique. Les verbes « est » et « souffre » (10) servent à tirer une conclusion de l'histoire racontée par Ariane : ainsi, ils renvoient à la situation d'énonciation et sont donc au présent linguistique.

Commentaires