"Bulle Unam Sanctam, 1302" du Pape Boniface VIII Commentaire de Texte by LIZZ

"Bulle Unam Sanctam, 1302" du Pape Boniface VIII
Commentaire de la "Bulle Unam Sanctam, 1302" du Pape Boniface VIII portant sur l'explication de la supériorité de l'église sur la Royauté.
№ 23634 | 1,275 mots | 0 sources | 2011
Publié le avr. 06, 2011 in Histoire , Droit , Religion , Théologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« La personne impériale peut mourir, mais la dignité elle-même, c'est-à-dire l'Empire, est immortel, de la même façon que si le souverain pontife meurt, la papauté en tant que tel ne meurt pas. » (Balde - Consilia, III, 159). Le texte à commenter est la Bulle Unam Sanctam. Tout d'abord, il convient de préciser que le pape adresse certains types de messages sous la forme de bulles. Les bulles pontificales prennent pour titre les deux ou trois premiers mots de leur contenu. Ainsi, la version latine commence par ces mots «Unam sanctam ecclesiam ». Cette bulle a été écrite au XIVème siècle (et plus précisément le 18 novembre 1302) par le Pape Boniface VIII.
Boniface VIII (1235-1303) fut d'abord avocat et notaire du pape à Rome puis il obtint le chapeau de cardinal en 1281, et fut élu pape le 24 décembre 1294 après la démission de Célestin V.

1. La vanité du Pape
2. La domination pontificale

Extrait du document:

La théorie des deux glaives détermine ce que sont les pouvoirs spirituel et temporel et par qui ils sont représentés. Ainsi, dans cette bulle, Boniface VIII impose une distinction entre ces deux pouvoirs et instaure une hiérarchie qui lui semble indispensable. En effet, il faut « qu'un glaive soit au dessus de l'autre » et que les choses ordonnées par Dieu n'ont pas de raison d'être si un « glaive n'est pas sous l'autre ».
En exprimant ici la nécessité d'établir une hiérarchie, le Pape justifie les privilèges dont il bénéficie (notamment la dîme, prélevée en nature sur tous les produits de la terre).

Commentaires