« Chronique d'une mort annoncée », Gabriel Garcia Marquez Commentaire de Texte by mayanenita

« Chronique d'une mort annoncée », Gabriel Garcia Marquez
Commentaire des pages 45 à 49 de l'ouvrage « Chronique d'une mort annoncée », Gabriel Garcia Marquez se demandant comment cet extrait est profondément théâtral.
№ 24752 | 1,395 mots | 0 sources | 2011
Publié le juin 02, 2011 in Littérature , Littérature Etrangère
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Célèbre dans le monde entier pour son roman Cent Ans de solitude, Gabriel Garcia Marquez, écrivain colombien a également écrit des courts romans (ou nouvelles), dont Chronique d'une mort annoncée, publié en 1981. Ce texte narre le meurtre de Santiago Nasar, suspecté d'avoir ôté la virginité d'Angela Vicario et victime de la vengeance rétablissant l'honneur sali de sa famille. Le narrateur tente de retracer les événements qui ont pu mener à ce crime, alors même que tout le monde dans le village savait la volonté de tuer des frères Vicario. L'extrait de la page 45 « Santiago Nasar se proposa de contrôler la dépense » jusqu'à la page 49 « « Santiago Nasar » avait-elle dit. » dans l'édition Livre de Poche N°6409 se situe après l'annonce des préparatifs du mariage de Bayardo San Roman et d'Angela Vicario.


Tout d'abord, la préparation et la mise en place d'éléments dramatiques cèdent ensuite la place au point culminant du passage qui se finit enfin, dans une chute inattendue.

Extrait du document:

En effet, l'honneur doit être rétabli rapidement maintenant, la mère et la fille le savent clairement, et même entre la mère et Bayardo, il n'y a pas de paroles échangées ce qui signifie qu'ils savent tous ce qui s'est passé et quel est le problème. Il revient aux frères de réparer la faute, et vite « durant les deux heures qui suivirent » ; « appelés d'urgence ». L'accélération du temps est ici proprement tragique.

Commentaires