« Cinna », Corneille – Acte IV, Scène 2 Commentaire de Texte

« Cinna », Corneille – Acte IV, Scène 2
Commentaire du monologue d'Auguste situé à la scène 2 de l'acte IV de la tragédie « Cinna » de Corneille se demandant en quoi ce monologue délibératif nous montre un homme indécis qui, malgré ses fautes passées, se soucie du bien de l'État.
№ 31151 | 1,360 mots | 0 sources | 2014 | FR
Publié le déc. 08, 2014 in Danse et Théâtre , Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans "Cinna", de Corneille, dont l'action se situe à Rome, dans l'Antiquité, le personnage éponyme monte une conspiration pour tuer l'empereur Octave, dont le nom divinisé est Auguste. En effet, celui-ci est un tyran qui a tué le père d'Émilie, la bien-aimée de Cinna. Dans la scène 2 de l'acte IV, l'empereur fait un monologue pour prendre une décision quand il apprend que ce sont Maxime et Cinna, ceux qu'il considère comme ses amis qui cherchent à le tuer.

1- v.1121 à 1129 : désarroi d'Auguste
2- v. 1130 à 1148 : culpabilité due aux fautes passées
3- v.1148 à 1161 : Cinna est coupable
4- v.1162 à 1168 : arrêter la violence
5- v.1670 à 1192 : se sacrifier ?

Extrait du document:

Alors qu'Auguste a commencé parler au ciel dans le premier mouvement, il s'est adressé à lui-même dans le deuxième mouvement, à Cinna dans le troisième. Dans cette dernière partie, il s'adresse encore à lui-même. Les cinq anaphores du verbe « mourir » au présent de l'impératif, dont une mise en rejet au vers 1179, montrent une décision potentielle du personnage. Comme il l'a dit précédemment, l'avenir n'est plus assuré ainsi que l'on peut le voir grâce à la référence à « Brute », c'est-à-dire Brutus, celui qui a tué César.

Commentaires