Convergence et rôle de l'État, dépenses publiques et croissance Commentaire de Texte by bremandie

Convergence et rôle de l'État, dépenses publiques et croissance
Analyse de l'impact des dépenses publiques sur la croissance à travers l'étude du texte de Mills P. et Quinet A. (2002), "Dépenses publiques et croissance".
№ 1119 | 1,110 mots | 1 source | 2005
Publié le août 29, 2007 in Économie , Sciences Politiques
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’impact des dépenses publiques sur la croissance économique reste assez limité selon le contexte dans lequel on se situe. Pour expliquer l'analyse de Mills P. et Quinet A., le document présente, dans un premier temps, les fondements théoriques liés à la dépense publique, son utilité, mais aussi ses limites, avant d’analyser la structure de la dépense publique.

I. Les fondements théoriques qui expliquent les dépenses publiques comme source de croissance

1) L’utilité de la dépense publique
2) Les limites de la dépense publique


II. Différentes natures de la dépense publique

1) Les distinctions au sein des dépenses publiques : dépenses courantes et dépenses d’avenir
2) L’impact de la dépense publique sur la stratégie budgétaire

Extrait du document:

Les principaux débats de politique macro-économique sont généralement portés sur le niveau optimal de solde public à atteindre. Sur le sujet, plusieurs thèses s’affrontent : dans un contexte où les agents privés subissent un horizon limité et une certaine illusion monétaire pour opérer leurs anticipations, les keynésiens montrent que les soldes publics peuvent contribuer au lissage des fluctuations conjoncturelles. La dépense publique stimule ainsi la dépense privée en période de ralentissement. D’un autre côté, les monétaristes émettent un doute quant à l’efficacité de la politique budgétaire, puisque selon eux, la consommation est fonction du revenu permanent, elle est donc peu sensible aux variations temporaires de dépense publique. Dans ce texte de 2002 (Dépenses publiques et croissance), les auteurs Mills et Quinet montrent en quoi la dépense publique est un instrument d’amélioration de la croissance, mais aussi en quoi cet outil a des effets limités.

Commentaires