« De la démocratie en Amérique », Alexis de Tocqueville Commentaire de Texte

« De la démocratie en Amérique », Alexis de Tocqueville
Commentaire du chapitre 8, titre 10 «Pourquoi le président de États-Unis n'a pas besoin pour diriger les affaires d'avoir la majorité des chambres.» de l'œuvre « De la démocratie en Amérique», de Tocqueville portant sur le système juridique américaine.
№ 24548 | 3,315 mots | 0 sources | 2009
Publié le mai 25, 2011 in Relations Internationales , Droit
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Tocqueville, de retour en France, rédigea un traité d'analyse politique et social qu'il appela « de la démocratie en Amérique » et dont il publia un premier Tome en 1835 et un second en 1840. Dans le premier volume, l'un des ses titres s'intitulent « Pourquoi le président de États-Unis n'a pas besoin pour diriger les affaires d'avoir la majorité des chambres. ». Il y développe ceci : « On a vu plusieurs présidents des États-Unis perdre l'appui de la majorité dans le corps législatif sans être obligés d'abandonner le pouvoir ni sans qu'il en résultât pour la société un grand mal. J'ai entendu citer ce fait pour prouver l'indépendance et la force du pouvoir exécutif en Amérique. Il suffit de réfléchir quelques instants pour y voir au contraire la preuve de son impuissance ». Il avance ceci en comparant le système politique français avec le système américain. Selon lui, dans la France de la monarchie de juillet, le président participe largement à l'élaboration des lois, il y a comme une lutte permanente entre le Parlement et la royauté. L'extrait étudié est issu du volume I, première partie, chapitre 8, titre 10 « Pourquoi le président de États-Unis n'a pas besoin pour diriger les affaires d'avoir la majorité des chambres. » de l'ouvrage "De la démocratie en Amérique (1840)".

I) Un exécutif indépendant mais un législatif puissant et irrévocable
II) Moyens d'actions de l'Exécutif sur le Congrès

Extrait du document:

De la même manière que le législatif intervient dans l'exécutif, le Président participe largement à la fonction législative. Avant toute chose, si le congrès à la seule initiative des lois, le Président peut leur apporter des suggestions de lois dans son discours sur l'état de l'union « le Président informera le congrès, de temps à autre, de l'état de l'union et recommandera à son attention telles mesures qu'il estimera nécessaires et expédientes », cette capacité a valu au chef de l'État le titre de Chief legislator.

Commentaires